Saint Jean de la Croix

1542-1591
Saint Jean de la Croix

Prêtre et Docteur de l'Église
 
Religieux espagnole,
réformateur de  l'Ordre du Carmel au XVIe siècle.
 

   
Nom civil :  Juan de Yepes Álvarez
Nom religieux :  Juan de la Crúz
   
Naissance :  24 juin 1542
Décès :  14 décembre 1591
   
Fête :  14 décembre
Rang de la fête :  Solennité au Carmel
   
Béatification :  25 janvier 1675
Canonisation :  27 décembre 1726
Docteur :  24 août 1926

 

 

Jean de la Croix (1542-1591), jeune carme espagnol de 25 ans, songe à devenir chartreux lorsque Thérèse d’Ávila le convainc d’être un des premiers carmes réformés. Incompris et jalousé, considéré comme « rebelle », ses supérieurs finissent par le mettre en prison au couvent de Tolède : c’est là qu’il composera la plupart de ses poèmes mystiques, poèmes de la nuit, poèmes de l’amour, où il exprime douloureusement son désir de Dieu. À travers les âges, son enseignement nous guide dans notre montée vers Dieu.

Chronologie de sa vie

1542   Le 24 juin, naissance de Juan, fils de Gonzalo de Yepes et de Catalina Alvares.
1545   Son père, Gonzalo de Yepes, meurt.
1550   À 5 ans, Jean est envoyé dans une école d'orphelin.
Il manque de se noyer et reçoit l'apparition de de la Vierge Marie qui le sauve.
1551   Catalina déménage avec ses deux enfants à Arévalo, puis à Medina del Campo.
Jean fréquente une école de pauvre, le Collège de la Doctrine. Il soignent les malades pauvres et apprend plusieurs métiers.
1559   Jean entre au Collège des Jésuites à Medina.
1563   Jean reçoit l'habit au couvent des Carmes de Medina et prend le nom de frère Jean de Saint-Mathias.
1564   Il entre à l'Université de Salamanque pour trois ans.
1567   En avril, le chapitre provincial nomme Jean préfet des étudiants du Collège de Salamanque.
En été, il est ordonné prêtre.
En octobre, il rencontre Thérèse d'Avila pour la première fois.
1568   En août, il accompagne Thérèse d'Avila pour la fondation de Valladolid.
En octobre, il part avec deux frères Carmes pour Duruelo.
Le 28 novembre, fondation du couvent de Duruelo.
1569   Jean est nommé Maître des novices.
En février, Thérèse d'Avila visite les frères au couvent de Duruelo.
1570   11 juin, le couvent de Duruelo est transféré à Mancera.
En octobre, Jean se rend à Pastrana
1571   25 janvier, il accompagne Thérèse d'Avila pour la fondation d'Alba de Tormes.
En avril, Jean rejoint le Collège des Carmes de Alacalá de Henares où il prend sa charge de recteur.
1572   Fin mai, Thérèse d'Avila, nouvellement élue prieure de l'Incarnation, fait venir Jean comme aumônier et confesseur des carmélites.
1574   18 mars, il accompagne Thérèse d'Avila pour la fondation de Ségovie.
1575   Alors qu'il se rend à Medina del Campo, les frères grands Carmes sequestrent le fr. Jean de la Croix. Le Nonce apostolique intervient pour le libérer. C'est le début du conflit entre les Carmes déchaussés et les Carmes mitigés.
1576   9 septembre, Jean de la Croix participe à une réunion avec les frères Carmes réformés à Almodóvar.
1577   2-3 décembre, Jean est arrêté au Couvent de l'Incarnation et emprisonné au couvent des grands Carmes de Tolède. Personne ne sait où il est.
Durant son emprisonnement, il vit une expérience mystique et compose ses poèmes.
1578   17 août, Jean réussit à s'enfuir de sa prison et se réfugie chez les sœurs carmélites réformées de Tolède.
En octobre, le Chapitre de Carmes déchaussés élit Jean de la Croix vicaire du couvent du Calvario pour sept mois.
1579   En avril, Jean fait plusieurs voyages en vue de la fondation du Collège de Baeza.
1580   La Mère de Jean de la Croix, Catalina Alvares, meurt de la peste à Medina.
Bref de séparation en provinces séparées des Carmes déchaussées et des Carmes chaussées.
1581   du 3 au 16 mars, Jean de la Croix participe au Chapitre d'Alcala de Henares.
22 juin, le Pape Grégoire XIII signe le décret (Bref) de séparation dénommé « Pia Consideratione » qui conduit à la distinction entre carmes chaussés et déchaussés.
1582   20 janvier, Jean fonde le couvent des Carmes de Grenade avec sr. Anne de Jésus pour la fondation de Grenade.
25 avril,  Jean prend possession de sa charge de prieur à Grenade.
4 octobre, mort de Thérèse d'Avila à Alba de Tormes.
1583   1er mai, le Chapitre des Carmes déchaussés confirme le frère Jean dans sa charge de prieur de Grenade (charge qu'il gardera jusqu'en 1585).
1584   Jean de la Croix achève sa première rédaction du Cantique spirituel.
1585   17 février,  Jean fonde le couvent des Carmes à Málaga.
11 mai,  le Chapitre des Carmes réunit à Lisbonne élit Jean de la Croix deuxième définiteur.
En juin, Jean fonde le couvent des Carmes de Málaga.
De juillet à septembre, Jean visite plusieurs communautés.
17 octobre, le Chapitre provincial de Lisbonne se poursuit à Pastrana. Jean y est élu vicaire provincial d'Andalousie et prieur de la communauté de Grenada. 
1586   Durant toute l'année, Jean visite plusieurs couvents.
18 mai,  Jean fonde le couvent des Carmes de Cordoue.
En octobre,  Jean fonde le couvent des Carmes de Jaén.
1587   En avril, le Chapitre provincial renouvelle le frère Jean à la charge de prieur de Grenade.
1588   Du 18 juin au 11 juillet, le Chapitre provincial de Madrid l'élit premier définiteur général, troisième conseiller de la 'Consulte' (tribunal d'arbritage pour veiller à la fidélité de la Réforme), et de nouveau prieur de Grenade.
1589   4 mars, Jean renonce à la charge de prieur de Grenade et devient prieur de Ségovie.
1590   10 juin, le Chapitre extraordinaire se réunit à Madrid. Jean s'oppose aux mesures extrêmes du Père Doria.
1591   1er juin, Jean assiste au Chapitre général ordinaire de Madrid.
Il reçoit tout d'abord, à sa demande, l'autorisation d'être envoyé aux missions du Mexique. Mais le Chapitre lui propose toutefois la charge de prieur de Ségovie. Jean n'accepte pas.
Il est affecté à la Province d'Andalousie et marginalisé dans la Réforme.
10 août, Jean se retire dans la solitude à La Penuela. Il est malheureusement atteint d'une fièvre qui ne le quitte plus.
28 septembre, il se rend à Ubeda pour y être soigné.
Dans la nuit du 13 au 14 décembre, Jean meurt à minuit couvert d'ulcère.
Son corps repose à Ségovie.
1675   25 janvier, Jean est béatifié.
1726   27 décembre, il est canonisé.
1926   24 aout, le Pape Pie XI déclare saint Jean de la Croix Docteur de l'Église.

 

 
 
 
Saint du jour
Sainte Thérèse d'Avila
1515-1582

Vierge et Docteur de l'Église

Sainte Thérèse d'Avila - 1515-1582 - Vierge et Docteur de l'Église

1515-1582
Sainte Thérèse de Jésus

Vierge et Docteur de l'Église
 
Religieuse espagnole,
réformatrice de  l'Ordre du Carmel au XVIe siècle.
 

   
Nom civil :  Teresa Sánchez de Cepeda y Ahumada
Nom religieux :  Teresa de Jesús
   
Naissance :  28 mars 1515
Décès :  dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582
   
Fête :  15 octobre
Rang de la fête :  Solennité au Carmel
   
Béatification :  24 avril 1614
Canonisation :  12 mars 1622
Docteur :  27 septembre 1970

 

 

Les Musulmans, le Nouveau Monde, le protestantisme, le Concile de Trente, I’Inquisition, autant de problèmes en ce XVIe siècle auxquels Thérèse de Jésus (1515-1582) se trouve mêlée. Grande mystique et femme d’action, elle réforme le Carmel et multiplie les fondations, son audace et sa foi triomphant de tous les obstacles. La contemplative sait nous captiver lorsqu’elle montre le chemin de la perfection aux âmes éprises d’absolu.

 


Thérèse d'Ávila (en religion : Teresa de Jesús), née le 28 mars 1515 à Gotarrendura (Vieille-Castille) et morte dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582 à Alba de Tormes en Espagne, est une religieuse espagnole, réformatrice de l'Ordre du Carmel au xvie siècle, sainte et docteur de l'Église. Profondément mystique, elle laisse des écrits sur son expérience spirituelle qui la font considérer comme une figure majeure de la spiritualité chrétienne.

La réforme qu'elle impulse dans l'Ordre du Carmel espagnol entraîne quelques années après sa mort la création d'une branche autonome au niveau de l'ordre : l'Ordre des Carmes déchaux. Cette nouvelle branche monastique s'étendra rapidement dans toute l'Europe puis le monde : le nombre des carmes réformés dépassera rapidement, et dépasse toujours, le nombre des carmes non réformés.

Thérèse est canonisée en 1622, sa fête liturgique est fixée le 15 octobre. Au xxe siècle, elle est déclarée docteur de l'Église catholique ; elle est la première femme à obtenir ce titre. Si son influence spirituelle, associée à celle de saint Jean de la Croix, a été très forte au xviie siècle, de nos jours, elle reste une référence au-delà de sa famille monastique et même à l'extérieur de l’Église catholique.

Elle est l'auteur de nombreux ouvrages tant biographiques que didactiques ou poétiques. Ceux-ci sont régulièrement réédités dans le monde entier. Elle est encore aujourd’hui le sujet de nombreuses publications.

Éphémérides
Fête de Sainte Thérèse d'Ávila
1515-1582
Sainte Thérèse d'Avila meurt à Alba de Tormès
1582-10-15
Fondation du Carmel de Hanoï – Vietnam
1895-10-15
Transfert du couvent de Montréal sur la Paroisse Saint-Denis
1896-10-15
Consécration de la nouvelle église du Carmel de Montréal
1898-10-15
La décision de fonder le Carmel de Danville est prise
1956-10-15
Le Pape Paul VI annonce son projet de nommer Sainte Thérèse de Jésus Docteur de l'Église
1967-10-15
Funérailles de Mlle Marie-Pila
1974-10-15
Inauguration du Couvent des Carmes à Montréal
1993-10-15
Fondation du couvent des Carmes à Trois-Rivières
2004-10-15
Parole du jour