Bibliographie

 

PRÉSENTATION GÉNÉRALE du Carmel

 

En dehors de quelques études fort anciennes, il existe très peu de présentations générales du Carmel publiées en langue française. Certaines des études que nous proposons ici datent un peu mais restent inégalées en raison de leur qualité et de leur autorité. On les trouve facilement dans toute bonne bibliothèque religieuse.

 

  • Encyclopédie Catholicisme, articles « Carmélites » et « Carmes », Tome 2, colonnes 562-577. Letouzey et Ané, Paris, 1950.

    → Articles collectifs.

 

  • Dictionnaire de spiritualité, article « Carmes » rédigé par les Pères Titus Brandsma, O.Carm., et Gabriel de Sainte Marie-Madeleine, o.c.d., Tome 2, colonnes 156-209. Beauchesne, Paris, 1953.

    → Excellente vue d'ensemble. Un grand « classique ».

 

  • Thérèse d'Avila et la flamme du Carmel, collection « La Tradition Vivante », Éditions « Le Patio Fleuri », Av. G. Pompidou, BP. 66, 83120 Sainte-Maxime, 1989.

    → Belle plaquette présentant la spiritualité thérésienne ainsi que la situation du Carmel de France en 1989 (carte).

 

  • Melchior de Sainte-Marie, o.c.d., article « Carmel », in Dictionnaire d'Histoire et de Géographie Ecclésiastiques, fascicule LXV, colonnes 1070-1104. Letouzey et Ané, Paris, 1949.

    → Excellent historique nécessitant toutefois un complément pour la période contemporaine.

 

  • R. Serrou et P. Vals, « Le Carmel, Carmélites et Carmes », Éditions Pierre Horay, Paris, 1957.

    → Bon reportage abondamment illustré de photographies. Le texte est à remettre à jour, au moins partiellement.

 

  • A.-E. Steinmann, « La nuit et la flamme », Éditions Saint-Paul, 1982.

    → C'est la meilleure présentation qui se puisse trouver jusqu'à présent. L'ouvrage offre une synthèse très claire de l'histoire du Carmel et de sa spiritualité à partir de ses membres les plus illustres. Cet ouvrage est une réédition abrégée et révisée d'une étude du même auteur intitulée Carmel vivant, Éditions Saint-Paul, Paris, 1963. 

 

  • B. Zimmerman, o.c.d., article « Carmes », in Dictionnaire de Théologie Catholique, Tome 2, colonnes 1776-1792, Letouzey et Ané, Paris, 1910.

    → Présentation essentiellement historique. 

 

HISTOIRE du Carmel

 

  • H. Peltier, « Histoire du Carmel », collection “Vigne du Carmel”, Éditions du Seuil, 1958 (non réédité).

    → Bon manuel difficile à trouver en dehors d'une bibliothèque.

 

  • E. Alford, « Les missions des Carmes Déchaux », collection “Présence du Carmel”, Éditions Desclée de Brouwer, 1977.

    → Catalogue édité par Yves Rocher lors de l'exposition organisée par la ville de Paris du 17 novembre 1982 au 15 février 1983. Superbe album enrichi de textes relatifs à l'implantation et à l'histoire du Carmel Réformé en France.

 

  • Musée du Petit Palais : « L'art du XVIIème siècle dans les Carmels de France ».

     

La plupart des présentations générales citées précédemment traitent de l'histoire du Carmel.
 

 

« TEXTES-SOURCES » et SPIRITUALITÉ du Carmel

 

Textes-sources

 

  • « La Règle de l'Ordre de la Bienheureuse Vierge-Marie du Mont-Carmel. », Présentation du P. Martin Battmann, o.c.d., Éditions Desclée de Brouwer, 1982.

    → Bon commentaire historique et spirituel. Le texte même de la Règle est bien mis en valeur.

 

  • P. François de Sainte-Marie, o.c.d., « Les plus vieux textes du Carmel. Présentation », Collection “Vigne du Carmel”, Éditions du Seuil, 1961 (réédition).

    → Recueil des principaux textes spirituels chers à la tradition du Carmel jusqu'au     XVe siècle. Ouvrage très utile.

 

  • « L’espace mystique du Carmel. Un commentaire de la Règle du Carmel. », Collection “Flèche de Feu”, N° 1, Abbaye de Bellefontaine, 2001.

     

 

  • P. Dominique Sterckx, o.c.d., « La Règle du Carmel. Structure et esprit. Parole de Vie pour aujourd’hui », Collection “Carmel Vivant”, Éditions du Carmel, 2006.

     

 

SPIRITUALITÉ du Carmel

 

  • « La tradition carmélitaine » , Collection “Prières de tous les temps”, N° 19. Textes choisis et présentés par le P. Joseph Baudry, o.c.d., Éditions C.L.D., 1980.

    → Florilège précédé d'une très belle présentation de la prière du Carmel.

 

  • Collectif, « Élie le prophète. », 2 tomes, Collection “Études Carmélitaines”, Éditions Desclée de Brouwer, 1956 (non réédité).

    → Meilleures études consacrées au saint Prophète Élie, « Père et chef du Carmel ». 

 

  • « Le Saint Prophète Élie d'après les Pères de l'Église », Collection “Spiritualité orientale”, N° 53, Abbaye de Bellefontaine, 1992.

     

 

  • « Le Saint Prophète Élie d'après les Pères de l'Église », Collection “Spiritualité orientale”, N° 59, Abbaye de Bellefontaine, 1993.

     

 

  • Georges Bernanos, « Dialogues des Carmélites » , Collection “Livre de Vie”, N° 6, Éditions du Seuil (ouvrage réédité).

    → Le plus bel exemple d'osmose entre la spiritualité carmélitaine et la littérature française. 

 

  • R. P. Joseph de Sainte-Marie, « La Vierge du Mont-Carmel. Mystère et prophétie. », Éditions Lethielleux, 1985.

    → Très belle étude consacrée au mystère du Carmel et aux fondements de la dévotion mariale carmélitaine. 

 

  • R. P. Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus, o.c.d., « Je veux voir Dieu. », Éditions du Carmel, 84210 Venasque, 1988 (7ème édition).

    → Véritable somme de la spiritualité, à la lumière des saints du Carmel et surtout de sainte Thérèse de Jésus. Un grand classique. 

 

  • L. Saggi, « Sainte Marie du Mont-Carmel. », Institut missionnaire “Donum Dei”, Rome, 1987.

    → Présentation agréable de la spiritualité mariale du Carmel à travers l'histoire. 

 

  • R. P. Wilfrid Stinissen o.c.d., « L’oraison contemplative », Éditions du Carmel, collection « Vives flammes », 2002.

     

 

 

À L'ÉCOLE DES SAINTS du Carmel

 

Sainte Thérèse de Jésus (d’Avila)

Écrits

  • Œuvres complètes (traduction des Carmélites de Paris) 4 volumes. Éditions du Cerf, 1982 (réédition). Préface de Pierre Sérouet.

    → Cette traduction est la plus « littéraire ». 

 

  • Correspondance (traduction de Marcelle Auclair), Éditions Desclée de Brouwer, 1959.

     

 

  • « Le Chemin de la perfection » (traduction du Père Grégoire de Saint-Joseph) , Collection “Livre de Vie”, N° 15, Éditions du Seuil, 1961 (ouvrage réédité).

    → Traité de la vie spirituelle. 

 

  • « Conseils spirituels » , Collection “Foi vivante”, N° 168, Éditions du Cerf, 1979. Florilège.

     

 

  • « Les Demeures » (Textes traduits et présentés par Jeannine Poitrey), Résiac, 1990.

    → Livre de la vie suivi de Les Relations et Sentences, notes et fragments divers. Édition établie, révisée et annotée par les Carmélites de Clamart et Bernard Sesé. Introduction générale par Tomás Álvarez, o.c.d. Collection “Sagesses chrétiennes”, Éditions du Cerf, 2002. 

 

Études

  • Jean Abiven, o.c.d., « Prier 15 jours avec Thérèse d'Avila. », Éditions Nouvelle Cité, 1993.

     

 

  • Jean Abiven, o.c.d., « Thérèse d’Avila, qui es-tu ? », Collection “Témoins de Vie”, Éditions du Carmel, 1999.

     

 

  • Tomás Álvarez, o.c.d., « Sur le chemin de perfection avec Thérèse d’Avila. », Collection “Carmel Vivant”, Éditions du Carmel, 2001.

     

 

  • Marcelle Auclair, « La vie de Sainte Thérèse d'Avila. », Collection “Livre de Vie”, N° 75, 76 et 77. Le Seuil, 1960 (ouvrage réédité).

    → Meilleure biographie de la Sainte.

 

  • Louis Guillet, o.c.d., « L'eau vive. La prière d'après Thérèse d'Avila ». Éditions Mame, 1974.

     

 

  • Pierre Lauzeral, s.j., « Une femme qui sut aimer. », Éditions Téqui, 1989. Biographie.

     

 

  • Marcel Lépée, « Sainte Thérèse d'Avila, le réalisme chrétien. », Éditions Desclée de Brouwer, 1947.

    → Bonne étude « technique ».

 

  • Emmanuel Renault, o.c.d., « Sainte Thérèse d'Avila et l'expérience mystique. », Collection “Maîtres spirituels”, N° 38. Éditions du Seuil, 1970 (ouvrage réédité).

    → Présentation pratique de la Sainte (sa vie, ses œuvres) et de son temps. 

 

  • Emmanuel Renault, o.c.d. et Jean Abiven, o.c.d., « L’oraison thérésienne » , Collection “ExistenCiel”, Éditions du Carmel, 1999.

     

 

  • Guido Stinissen, o.c.d., « Comment faire oraison. Un itinéraire sur les traces de Thérèse d’Avila. », Éditions du Cerf et Médiaspaul, 1997.

     

 

  • François de Saint-Cheron, « Sainte Thérèse d’Avila », Éditions Pygmalion-Gérard Watelet, 1999.

     

 

Saint Jean de la Croix

Écrits

  • Œuvres complètes, (traduction de Mère Marie du Saint-Sacrement), 1 volume, Éditions du Cerf, 1990. Présentation de Dominique Poirot, o.c.d.

     

 

  • Œuvres complètes (traduction du Père Cyprien de la Nativité), 1 volume, présentée par le P. Lucien-Marie de Saint-Joseph, Éditions Bibliothèque européenne, 1967.

     

 

  • La nuit obscure (traduction du Père Grégoire de Saint-Joseph), Collection “Points-Sagesses”, Édition du Seuil, 1984.

     

 

  • « Poésies », (traduction de Bernard Lavaud), Présentation de Bernard Sesé, Édition bilingue. Garnier-Flammarion, 1993.

    → Bonne introduction à la lecture des œuvres du Saint.

 

  • « Les Mots d'ordre », Présentation de Dom Chevallier o.s.b., Solesmes, 1961 (ouvrage réédité).

    → Recueil de sentences spirituelles.

 

Études

  • Collectif, « Dieu parle dans la nuit », Médiaspaul, 1991.

    → Très bel album, abondamment illustré (photographies), et enrichi d'études multiples consacrées à l'histoire du Saint à travers sa vie, son milieu, son temps, son œuvre.

 

  • « Jean de la Croix, aux sources du Carmel », Bande dessinée, Édition Fleurus, 1990.

    → Plaquette s'achevant sur une présentation intéressante de l'Ordre du Carmel.

 

  • R. P. Bruno de Jésus-Marie, o.c.d., « Saint Jean de la Croix », Collection “Les Études Carmélitaines”, Édition Desclée de Brouwer, 1961.

    → Excellente biographie.

 

  • P. Crisogono de Jésus, o.c.d., « Saint Jean de la Croix, sa vie », (Traduction du P. Pierre Sérouet), Édition du Cerf, 1982.

    → Une des meilleures biographies.

 

  • Louis Guillet, o.c.d., « Nuit de lumière et L'éveil de l'aurore », 2 volumes, Édition Mame, 1969-1971.

    → Introduction à la lecture de saint Jean de la Croix.

 

  • Pierre Lauzeral, s.j., « Quand l'amour tisse un destin », Édition Médiaspaul, 1985.

     

 

  • P. Lucien-Marie, o.c.d., « L'expérience de Dieu, actualité de saint Jean de la Croix », Collection “Cogitatio fidei”, N° 36, Cerf, 1968.

     

 

  • Yvonne Pellé-Douel, « Saint Jean de la Croix et la nuit mystique », Collection “Maîtres spirituels”, N° 22, Seuil, 1960 (ouvrage réédité).

    → Bonne vue d'ensemble de la vie et de la pensée du Saint.

 

  • Dominique Poirot, o.c.d., « Jean de la Croix, ami et guide pour la vie », Édition du Cerf, 1990.

    → Une bonne introduction, d'accès facile.

 

  • Dominique Poirot, o.c.d., « Jean de la Croix et l’union à Dieu », Éditions Bayard, 1996.

     

 

  • Federico Ruiz, o.c.d., « Saint Jean de la Croix mystique et maître spirituel », Collection “Patrimoines christianisme”, Édition du Cerf, 1995.

     

 

  • Guido Stinissen, o.c.d., « Découvre-moi ta présence. Rencontres avec saint Jean de la Croix », Édition du  Cerf, 1992.

    → Beau livre de méditation.

 

  • C. Tonnelier, « Prier 15 jours avec Saint Jean de la Croix », Édition Nouvelle Cité, 1990.

     

 

Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus

Écrits

  • Œuvres complètes, 1 volume, Édition du. Cerf-D.D.B., 1992.

     

 

  • Œuvres complètes. Nouvelle édition du Centenaire, en 8 volumes, Édition du Cerf-D.D.B., 1992. Édition critique.

     

 

  • « Histoire d'une âme (Manuscrits autobiographiques) », Édition du Cerf-D.D.B., 1987.

     

 

  • « Pensées », 3 volumes, Collection “Foi vivante”, N° 170, 171 et 172., Édition du Cerf, 1980-1985.

    → Extraits sélectionnés à partir des Œuvres complètes et présentés thématiquement.

 

  • « Conseils et souvenirs », Collection “Foi vivante”, N° 149. Édition du Cerf, 1988.

    → Témoignages recueillis par Céline, la sœur de la Sainte.

 

Études

  • P. Descouvemont et H. Nils Loose, « Thérèse et Lisieux », Édition du Cerf, 1991.

    → Magnifique album (la plus belle étude iconographique jusqu'à présent) consacré à l'univers de la Sainte. L'art au service de l'histoire…

 

  • Guy Gaucher, « Histoire d'une vie », Collection “Foi vivante”, N° 218, Édition du Cerf, 1988.

    → Excellente biographie réalisée par l'évêque auxiliaire (carme) de Lisieux. Fruit d'une longue recherche historique (épuisé).

 

  • Guy Gaucher, « La passion de Thérèse de Lisieux », Édition du Cerf-D.D.B., 1973.

     

 

  • Guy Gaucher, « Sainte Thérèse de Lisieux. De Lisieux aux extrémités du monde », Éditions du Signe, 1994.

    → Belle plaquette illustrée consacrée au rayonnement de la Sainte.

 

  • Claude Langlois, « Les dernières paroles de Thérèse de Lisieux. Aimer, être aimée et revenir sur la terre », Collection “Pierre d’Angle”, Salvator, 2000.

     

 

  • Claude Langlois, « Le poème de septembre. Lecture du manuscrit B de Thérèse de Lisieux », Collection “Sciences humaines et religions”, Édition du Cerf, 2002.

     

 

  • René Laurentin, « Thérèse de Lisieux, mythes et réalité », Édition Beauchesne, 1972.

    → Analyse sérieuse et documentée des grandes étapes de la vie de la Sainte.

 

  • Ivan Marcil, « La névrose de Thérèse de Lisieux et le salut en Jésus-Christ (1873-1887) », Mémoire de maîtrise, 1999, Université Laval, Québec.

     

 

  • Conrad de Meester, « Dynamique de la confiance », Édition du Cerf, 1995.

    → Fondements théologiques et spirituels de la « petite voie ». Ouvrage de base. L'auteur est carme.

 

  • Conrad de Meester, « Les mains vides », Collection “Foi vivante”, N° 146. Le Cerf, 1972.

    → Synthèse de l'ouvrage précédent.

 

  • M. D. Molinié, « Je choisis tout », C.L.D., 1992.

    → Un regard de théologien, fruit d'un long cheminement avec Thérèse.

 

  • Emmanuel Renault, o.c.d., « L'épreuve de la foi, le combat de Thérèse de Lisieux (avril 1896 - 30 septembre 1897) », Édition du Cerf, 1974.

    → Mise en valeur de la foi héroïque de la Sainte.

 

  • Claude Sarrasin, « Auprès de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus : témoin de l’amour », Édition Médiaspaul, 2001.

     

 

  • Victor Sion, o.c.d., « Chemin de prière avec Thérèse de Lisieux », Collection “Foi vivante”, N° 204. Le Cerf, 1982.

     

 

  • Victor Sion, o.c.d., « Réalisme spirituel de Thérèse de Lisieux », Collection “Foi vivante”, N° 143. Le Cerf, 1973.

    → Ouvrage excellent, utile pour prier.

 

  • « Thérèse de Lisieux, une parole pour aujourd’hui. »

    → Actes du Colloque de Montréal sur Thérèse de Lisieux (sous la dir. de Ivan Marcil, o.c.d.), Collection “Communauté et ministères, 7”, Édition Bellarmin, 2002.

 

  • Signalons enfin la revue “Vie thérésienne”,

    → supplément trimestriel à la revue mensuelle fort intéressante Thérèse de Lisieux, anciennement nommée ‘Les Annales’. Chaque fascicule rassemble des études et des documents relatifs à la Sainte. Outil de travail indispensable à tous les thérésiens (Vie Thérésienne, 33 rue du Carmel, BP 95, 14102 Lisieux Cedex). Revue fondée en 1961 et éditée par le Pèlerinage de Lisieux.

 

Sainte Élisabeth de la Trinité

Écrits

  • Œuvres complètes, 1 volume, Édition du Cerf, 1991. Ouvrage réédité.

     

 

  • « Pensées », 2 volumes, Collection “Foi vivante”, N° 207 et 208. Le Cerf, 1984.

     

 

  • « Les plus belles pages d'Élisabeth de la Trinité », Présentées par le Père Conrad de Meester, Édition du Cerf, 1991.

     

 

Études

  • « Je te cherche dès l'aurore », Réalisation : Conrad de Meester et Carmel de Dijon-Flavignerot, Éditions du Carmel de Dijon-Flavignerot, 1984.

    → Bel album illustré consacré à la carmélite de Dijon.

 

  • Philippe Ferlay, « Ô mon Dieu, Trinité que j'adore », Collection “Foi vivante”, N° 210. Le Cerf, 1985.

    → Commentaire de la prière célèbre de la Bienheureuse.

 

  • Patrick-Marie Fevotte, « Virginité, chemin d'amour à l'école d'Élisabeth de la Trinité », Édition du Cerf, 1992.

     

 

  • Marie-Michel Philipon, « Doctrine spirituelle de Sœur Élisabeth de la Trinité », Édition Desclée de Brouwer, 1954 (ouvrage réédité).

     

 

  • Jean Rémy, « Prier 15 jours avec Élisabeth de la Trinité », Collection “Prier 15 jours”, Édition Nouvelle Cité, 2000.

     

 

  • Hans Urs von Balthasar, « Élisabeth de la Trinité et sa mission spirituelle », Éditions du Seuil, 1959 (ouvrage réédité).

    → Étude théologique de base.

 

Bienheureux Père Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus (1894-1967)

Principaux écrits

  • « Je veux voir Dieu », Éditions du Carmel, 7e édition, 1988.

    → Véritable “somme” de la vie spirituelle à partir des saints du Carmel.

 

  • « Au souffle de l'Esprit », Éditions du Carmel, 1990.

    → Cet opuscule nous livre une belle synthèse de la pensée originale du Père Marie-Eugène, à partir des thèmes de la prière et de l'action.

 

  • « Jean de la Croix, Présence de lumière », Éditions du Carmel, 1991.

     

 

  • « Père d’une multitude. Lettres autobiographiques », Collection “Des Chrétiens”, Le Sarment-Fayard, 1988.

     

 

  • « La Vierge Marie toute Mère », Éditions du Carmel, 1998.

     

 

Biographies

  • Georges Huber, « Le Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus, o.c.d. ou L’audace de la foi » , Collection “Présence du Carmel, Nouvelle série – Essai”, Éditions O.E.I.L., 1987.

     

 

  • Marie-Thérèse Huber, « Les sommets de l’amour », Collection “Des Chrétiens”, ׅÉdition Le Sarment-Fayard, 1991.

     

 

  • Raymonde Règue, « Père Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus, maître spirituel pour notre temps », Éditions du Carmel, 1978.

    → Le P. Marie-Eugène est le fondateur de l'Institut séculier Notre-Dame de Vie.

 

 

Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix (Edith Stein) (1891-1942)

Principaux écrits

  • « La science de la Croix », Éditions Nauwelaerts, 1957.

     

 

  • « La puissance de la Croix (anthologie de textes) », Éditions Nouvelle Cité, 1982.

     

 

  • « Source cachée. Œuvres spirituelles », Éditions Ad Solem et Cerf, 1998.

     

 

Biographies

  • Élisabeth de Miribel, « Comme l'or purifié par le feu », Éditions Plon, réédition,1984.

     

 

  • W. Herbstrith, « Le vrai visage d'Édith Stein », Éditions O.E.I.L., 1990.

     

 

Études

  • Florent Gaboriau, « Édith Stein philosophe », Fac Éditions, 1989.

    → Juive, brillante philosophe, carmélite et martyre à Auschwitz. Toute une vie passée à l'ombre de la Croix.

 

 

QUELQUES VISAGES… du Carmel

 

Vénérable Anne de Jésus (1545-1621)

  • Louis Van Den Bossche, « Anne de Jésus », Édition Desclée de Brouwer, 1958.

    → Compagne de sainte Thérèse. Introductrice du Carmel Réformé en France et en Belgique.

 

Père Augustin-Marie du Très Saint Sacrement (Hermann Cohen) 1820-1871

  • Dom Jean-Marie Beaurin, « Flèche de feu », Éditions France-Empire, 1982.

    → Biographie du célèbre juif converti, ancien disciple de Franz Liszt. Fondateur de l'Adoration Nocturne masculine pour la France juste avant d'entrer chez les Carmes Déchaux de France. Une vie hors du commun.

 

Bienheureuses Carmélites Martyres de Compiègne

  • R. P. Bruno de Jésus-Marie, Le sang du Carmel, ou la véritable passion des seize Carmélites de Compiègne. Éditions du Cerf, réédition,1992.

    → Cet ouvrage rassemble les principales pièces relatives aux personnalités, à l'arrestation et à la mort des Bienheureuses, victimes de la Révolution. Document fondamental.

 

  • Sœur Marie de l’Incarnation, « La relation du martyre des seize carmélites de Compiègne. Aux sources de Bernanos et de Gertrud von Le Fort », Textes présentés, établis, comparés et annotés par William Bush, Collection “Épiphanie-Carmel”, Édition du Cerf, 1993.

     

 

  • Stéphane-Marie Morgain, o.c.d., « L’Amour sera toujours vainqueur. Pensées et témoignages » , Collection “ExistenCiel”, Éditions du Carmel, 2000.

     

 

Bienheureuse Françoise d'Amboise (1427-1485)

  • Abbé Joseph Trochu, « Françoise d'Amboise, Duchesse et Carmélite », Librairie Lanoë, Nantes, 1984.

    → Vie de la fondatrice de l'Ordre des Carmélites. Très belle figure spirituelle.

 

Père Jacques de Jésus (1900-1945)

  • Michel Carrouges, « Le Père Jacques : ‘Au revoir les enfants’ », Éditions du Cerf, 1988.

    → Éducateur d'exception, le Père Jacques a été victime de sa charité en voulant sauver des enfants juifs.

 

 

Frère Jean de Saint-Samson (1571-1636)

  • « La pratique essentielle de l'amour », Éditions du Cerf, 1989.
    • « Œuvres mystiques », Éditions O.E.I.L., 1984.

      → Enseignements d'un humble frère convers aveugle du couvent des Carmes de Rennes qui fut à l'origine d'un renouveau mystique dans sa famille religieuse.

     

Frère Laurent de la Résurrection (1614-1691)

  • Conrad de Meester, o.c.d., « Frère Laurent de la Résurrection. Écrits et entretiens sur la pratique de la présence de Dieu », Éditions du Cerf, 1991.

    → Présentation de la pensée du théoricien de l'attention à la “présence de Dieu”. Une spiritualité à la portée de tous, élaborée par un bien modeste convers carme dont le rayonnement spirituel fit les délices du grand Fénelon.

 

Sœur Louise de la Miséricorde (1644-1710)

  • G. Braux, « Louise de La Vallière », Éditions C.L.D., 1981.

    → Maîtresse de Louis XIV entrée chez les Carmélites de Paris. L'ouvrage présente intelligemment cette belle (et surtout étonnante) personnalité liée à la “grande” Histoire.

 

Bienheureuse Marie de l'Incarnation (Acarie) (1566-1618)

  • R. P. Bruno de Jésus-Marie, « La belle Acarie », Édition Desclée de Brouwer, 1942.

    → La meilleure biographie de l'introductrice des Carmélites Réformées en France. Modèle de sanctification dans la mariage, Madame Acarie poursuivit son ascension spirituelle en se faisant elle-même carmélite. Etude magistrale du Père Bruno.

 

Mère Marie de Jésus (1876-1931)

  • Alessandra di Rudini, « Carmélite, par une moniale », Édition Desclée de Brouwer, 1961 (ouvrage réédité).

    → Vie passionnante de la Marquise di Rudini qui usa et abusa des plaisirs de ce monde avant de se convertir et d'entrer au Carmel de Paray-le-Monial. Son exceptionnelle richesse humaine et spirituelle lui permit de mener à bien les fondations des Carmels de Valenciennes, Montmartre et Le Reposoir. Une âme de feu présentée à travers de très belles pages.

 

Sainte Marie de Jésus-Crucifié (1846-1878)

  • « Recueil de pensées de la Bienheureuse », Éditions du Serviteur, Ourscamp, 1993.

     

 

  • Brunot, « Mariam, la petite arabe », Éditions Salvator, 1981.

    → Vie d'une moniale arabe entrée au Carmel de Pau avant d'aller fonder elle-même un monastère à Bethléem. Cette humble carmélite a évolué dans l'“extraordinaire” le plus naturellement du monde. Ses enseignements mystiques nous révèlent les beautés de l'Orient.

 

Sœur Marie de Saint-Pierre (1816-1848)

  • Dom Guy-Marie Oury, « Sœur Marie de Saint-Pierre », Édition C.L.D., 1983.

    → Carmélite de Tours qui joua un rôle important dans l'extension du culte de la Sainte Face. Sa pensée annonce sur certains points celle de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus.

Articles les plus populaires
La Paix
21 oct. 2018
Saint du jour
Sainte Maria Maravillas de Jésus
1891-1974

Vierge

Sainte Maria Maravillas de Jésus - 1891-1974 - Vierge

1891 – 1974
Sainte Maria Maravillas de Jésus

Vierge
 
Religieuse espagnole,
fondatrice de 10 carmels en Espagne (après la guerre civile) et en Inde.
 

   
Nom civil :  María Maravillas Pidal y Chico De Guzmán
Nom religieux :  Maravillas de Jesús
   
Naissance :  4 novembre 1891
Décès :  11 décembre 1974
   
Fête :  11 décembre
Rang de la fête :  "Mémoire obligatoire" au Carmel
   
Béatification :  11 mai 1998
Canonisation :  4 mai 2003
Docteur :  //

 

Maria Maravillas naquit à Madrid en 1891. Elle entra chez les Carmélites Déchausées d'El Escorial, le 12 octobre 1919. En 1924, sous l'inspiration divine, elle fonda un Carmel à Cerro de los Angeles, près du monument du Cœur de Jésus. À cette fondation firent suite 9 autres en Espagne et une en Inde. Elle donna toujours la première place à l'oraison et à l'esprit de sacrifice. Elle avait une vraie passion et un vrai zèle pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. De l'intérieur de la clôture et vivant une vie pauvre, elle secourut les nécessiteux, suscitant des projets apostoliques et des oeuvres tant sociales que caritatives. Elle aida particulièrement son Ordre, les prêtres et diverses Congrégations religieuses. Elle mourut au monastère de La Aldehuela (Madrid), le 11 décembre 1974.

Éphémérides
Fête de Sainte Maravillas de Jesús
1891-1974

Fête de Sainte Maravillas de Jesús

Drapeau Espagne
en Espagne
1891-1974

En ce jour, nous fêtons Sainte Maravillas de Jesús,
(jour de sa mort)

Religieuse espagnole, fondatrice de 10 carmels en Espagne (après la guerre civile) et en Inde.

Maria Maravillas naquit à Madrid en 1891. Elle entra chez les Carmélites Déchausées d'El Escorial, le 12 octobre 1919. En 1924, sous l'inspiration divine, elle fonda un Carmel à Cerro de los Angeles, près du monument du Cœur de Jésus. À cette fondation firent suite 9 autres en Espagne et une en Inde. Elle donna toujours la première place à l'oraison et à l'esprit de sacrifice. Elle avait une vraie passion et un vrai zèle pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. De l'intérieur de la clôture et vivant une vie pauvre, elle secourut les nécessiteux, suscitant des projets apostoliques et des oeuvres tant sociales que caritatives. Elle aida particulièrement son Ordre, les prêtres et diverses Congrégations religieuses. Elle mourut au monastère de La Aldehuela (Madrid), le 11 décembre 1974.

Lire la suite

Parole du jour