Notre Mission

Les ministères (services extérieures, missions) sont variés et nécessitent souvent un déplacement hors du couvent.

  1. Notre première mission consiste à vivre notre prière silencieuse devant le Seigneur pour le monde (oraison) ;
  2. Puis viennent les soutiens spirituels spécifiques offerts aux membres de la Famille du Carmel. Ils comprennent :
    • les demandes ponctuelles et régulières des quatre communautés de Carmélites ;
    • l’assistance des dix communautés de séculiers du Carmel ;
    • un soutien fraternelle aux membres de Notre Dame de Vie et à leur propre mission.
  3. Ce soutien spirituel, nous l'offrons également à toutes les personnes qui le désirent. Il peut prendre plusieurs formes :
    • toutes nos célébrations eucharistiques et offices liturgiques sont ouverts au public ;
    • chaque jeudi et vendredi, à 8h00, après la messe, un frère est disponible pour accueillir au sacrement de la réconciliation (confession) ;
    • une modeste hôtellerie est disponible pour offrir un cadre de prière pour des retraites individuelles ;
    • la possibilité d'une rencontre spirituelle ponctuelle (selon nos disponibilités) ;
    • l'accompagnement spirituel.
  4. Enfin, certaines de nos missions nécessitent des déplacements extérieurs (en Mauricie et partout ailleurs au Québec, …). De manière générale et selon nos disponibilités, nous essayons de répondre à toute demande d'ordre spirituel :
    • nous participons à la charge pastorale du Sanctuaire Notre-Dame du Cap ;
    • nous animons des écoles d'oraison et de spiritualités ;
    • nous répondons aux demandes de prédication de conférences ou de retraites :
    • nous accordons une attention particulière aux couples et aux jeunes ;
    • un soutien fraternelle missions propre des membres de Notre Dame de Vie.

Pour chacun de ces apostolats, nous nous appliquons à les offrir et à les animer dans un esprit de fidélité à l’Église et au charisme du Carmel selon l'esprit de sainte Thérèse de Jésus et de saint Jean de la Croix.

Articles les plus populaires
La Paix
21 oct. 2018
Saint du jour
Sainte Maria Maravillas de Jésus
1891-1974

Vierge

Sainte Maria Maravillas de Jésus - 1891-1974 - Vierge

1891 – 1974
Sainte Maria Maravillas de Jésus

Vierge
 
Religieuse espagnole,
fondatrice de 10 carmels en Espagne (après la guerre civile) et en Inde.
 

   
Nom civil :  María Maravillas Pidal y Chico De Guzmán
Nom religieux :  Maravillas de Jesús
   
Naissance :  4 novembre 1891
Décès :  11 décembre 1974
   
Fête :  11 décembre
Rang de la fête :  "Mémoire obligatoire" au Carmel
   
Béatification :  11 mai 1998
Canonisation :  4 mai 2003
Docteur :  //

 

Maria Maravillas naquit à Madrid en 1891. Elle entra chez les Carmélites Déchausées d'El Escorial, le 12 octobre 1919. En 1924, sous l'inspiration divine, elle fonda un Carmel à Cerro de los Angeles, près du monument du Cœur de Jésus. À cette fondation firent suite 9 autres en Espagne et une en Inde. Elle donna toujours la première place à l'oraison et à l'esprit de sacrifice. Elle avait une vraie passion et un vrai zèle pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. De l'intérieur de la clôture et vivant une vie pauvre, elle secourut les nécessiteux, suscitant des projets apostoliques et des oeuvres tant sociales que caritatives. Elle aida particulièrement son Ordre, les prêtres et diverses Congrégations religieuses. Elle mourut au monastère de La Aldehuela (Madrid), le 11 décembre 1974.

Éphémérides
Fête de Sainte Maravillas de Jesús
1891-1974

Fête de Sainte Maravillas de Jesús

Drapeau Espagne
en Espagne
1891-1974

En ce jour, nous fêtons Sainte Maravillas de Jesús,
(jour de sa mort)

Religieuse espagnole, fondatrice de 10 carmels en Espagne (après la guerre civile) et en Inde.

Maria Maravillas naquit à Madrid en 1891. Elle entra chez les Carmélites Déchausées d'El Escorial, le 12 octobre 1919. En 1924, sous l'inspiration divine, elle fonda un Carmel à Cerro de los Angeles, près du monument du Cœur de Jésus. À cette fondation firent suite 9 autres en Espagne et une en Inde. Elle donna toujours la première place à l'oraison et à l'esprit de sacrifice. Elle avait une vraie passion et un vrai zèle pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. De l'intérieur de la clôture et vivant une vie pauvre, elle secourut les nécessiteux, suscitant des projets apostoliques et des oeuvres tant sociales que caritatives. Elle aida particulièrement son Ordre, les prêtres et diverses Congrégations religieuses. Elle mourut au monastère de La Aldehuela (Madrid), le 11 décembre 1974.

Lire la suite

Parole du jour