Trois-Rivières

 Présentation

Le Carmel est aujourd'hui situé sur le Boulevard saint Louis. Arrivée à Trois-Rivières en 1929, la communauté compte aujourd'hui huit religieuses. 

Un même appel du Seigneur a réuni sous un même toit des personnes de cultures et de personnalités bien variées. C'est une richesse ! Aussi le respect des différences est-il en permanence à l'ordre du jour de sa vie fraternelle. D'où viennent ces femmes ? De la région de Trois-Rivières, de la Gaspésie, de l'Estrie, de Québec, de Montréal, de l'Alberta, de France, du Cameroun. 

Unies dans l'amour de Jésus-Christ, elles offrent silencieusement leur vie et leurs prières pour leurs frères et sœurs du monde entier.


Que tes œuvres sont grandes Seigneur

Le grand fleuve Saint-Laurent défile inlassablement ses flots vers l’océan, mais ses eaux se renouvellent chaque jour ; notre vie carmélitaine s’écoule ainsi, doucement, paisiblement, l’aujourd’hui n’étant jamais identique à la veille,  car Dieu crée sans cesse la vie qu’il communique. En nous, agit la Trinité qui nous habite, nous purifie et nous transforme…


Il est bon il est doux de vivre ensemble

Si le temps qui passe réduit peu à peu le nombre des sœurs, en revanche les liens se resserrent et la vie fraternelle se consolide davantage en s’épanouissant.

L’ancien monastère

 Ancien monastère qui était situé sur le boul. du Carmel
Seigneur, que tout contribue à ta gloire

Construit en 1929, ce monastère garde en ses murs le souvenir de 84 ans de vie monastique. Maintenant, il est transformé en clinique médicale.

 

Un premier transfert   

Suite à la fermeture du premier couvent, la communauté a déménagé au 566 rue Notre Dame Est. Fraternellement, la communauté des Sœurs de Jésus nous ont chaleureusement ouvert leurs portes. Là, sur la rive du majestueux fleuve, dans un climat de silence et de solitude, avec un horizon très vaste où les levers de soleil souvent féériques, nous y sommes restées près de 7 années.

 
 

Le nouveau monastère    

Mais le Seigneur nous a demandé un nouvel effort : un nouveau déménagement ! Avec les Sœurs de Jésus, nous nous sommes regroupées sur le boulevard Saint Louis dans leur couvent principal en attendant la construction du nouveau couvent. Quelque soit le lieu, nous y retrouvons toujours les éléments essentiels qui permettent de vivre authentiquement la vocation contemplative et apostolique du Carmel telle que l’a désirée notre Mère Sainte Thérèse.

 Nous trouver

Adresse Localisation

Monastère des carmélites 
1193 Boulevard Saint-Louis, 
Trois-Rivières, (Québec)
G8Z 2X4 Canada

Téléphone:
(819) 374-5303
Télécopie:
(819) 374-7868


 

 Nos Horaires

  Prière Horaire

 
Eucharistie 8h (télévisé)
(9h le dimanche)
Vêpres 16h40

Liturgie des heures


Prières des carmélites au choeur
Dieu, Tu es mon Dieu
je te cherche dès l’aube
Mon âme a soif de Toi

La liturgie des Heures se célèbre régulièrement dans notre petite chapelle où tout converge vers la Présence réelle dans son tabernacle doré ; les deux heures d’oraison en commun remplissent ce petit chœur de prière et d’intercessions pour l’Église et pour le monde entier.
Les sculptures de la Vierge Marie et de saint Joseph nous plongent presque Infailliblement dans leur attitude de recueillement.

Oraison

Oraison

« L’oraison mentale est une rencontre intime d’amitié
où l’on  s’entretient souvent seul à seul
avec ce Dieu dont on se sait aimé.
 »
Sainte Thérèse de Jésus, Vie,8,5

Retraite

Dans sa grande cellule, appelée  « ermitage », la Carmélite se plait à passer 10 jours de retraite annuelle dans le silence, la solitude et la prière.

Intercession

La Carmélite porte en son cœur les joies, les espérances et les peines du monde entier.

Liturgie télévisé

 

L'insertion à la vie diocésaine est toujours, en premier lieu, celle de la prière.

Cependant, depuis l'an 2000, la communauté partage sa liturgie eucharistique avec tous les téléspectateurs de Cogeco Câble, (canal 11), par la télédiffusion de la messe à 8h, du lundi au vendredi.

 

 Qui sommes-nous ?

 

Artisanat

Pains d'autel confectionnés par les religieuses du monastère Cartes avec fleurs naturelles pour différentes occasions
Cartes à l'ordinateur Chapelets montés sur chaîne ou sur corde

 Notre Histoire :

Origine
Le Carmel de Montréal fonde Saint Boniface en 1912.
Transfert
1912 St-Boniface => transféré en 1929 à Trois-Rivières, 1785 ue du Carmel
    => 1er transfert               en 2011 au 566 rue Notre Dame
    => 2e transfert               en 2017 au 1193 boulevard saint Louis
      en attente de la construction du nouveau couvent

Origines

1 - Projet de fondation

Trente ans après sa fondation, le Carmel de Montréal doit songer à essaimer car les vocations sont nombreuses. Par un jeu de circonstances, le projet est présenté et accueilli par Mgr Adélard Langevin, archevêque de Saint-Boniface, Manitoba. Mère Raphaël de la Providence sera la responsable du groupe fondateur.

2 - Essai de fondation au Manitoba

Le 26 juillet six moniales et une sour externe du Carmel de Montréal, inaugurent leur vie toute simple dans l'ancien petit séminaire de Saint-Boniface, aménagé tant bien que mal en monastère. Après dix-sept ans de ce « provisoire », l'espérance d'un établissement définitif s'avérant irréalisable, les carmélites de Saint-Boniface reviennent au Québec. 

3 - Arrivée à Trois-Rivières

Oasis de solitude et de silence en ce temps-là, le nouveau monastère érigé sur le 2ecoteau, à Trois-Rivières, est bénit solennellement le 24 août 1929. En 1950, le projet architectural sera complété par la construction de la chapelle publique et de l'aile du chour.

4 - Le Carmel d'aujourd'hui

Aujourd'hui, voisin d'une école secondaire et d'un Centre hospitalier, le Carmel poursuit sa mission de « témoin du Dieu Vivant », par la prière, le silence, la solitude et le travail.

 

 

 

Carmélites de Trois-Rivières
Missionnaires issues du Carmel de Trois-Rivières

Sœur Marie de l'Assomption
Alice Fontaine
Carmel de Bui-Chu, Vietnam
Partie en 1933, revenue au pays en 1954
Sœur Marguerite du Saint-Sacrement
Marguerite Bourgeois
Carmel de Singapore
Partie en 1952, décédée en 2000
Sœur Rolande de l'Incarnation
Rolande Nobert
Carmel de Yaoundé, Cameroun
Partie en 1968, décédée en 1972
Sœur Hélène de la Croix
Hélène Berlinguet
Carmel du Cap-Haïtien
Partie en 1968, revenue en 1975
Articles les plus populaires
La Paix
21 oct. 2018
Saint du jour
Sainte Maria Maravillas de Jésus
1891-1974

Vierge

Sainte Maria Maravillas de Jésus - 1891-1974 - Vierge

1891 – 1974
Sainte Maria Maravillas de Jésus

Vierge
 
Religieuse espagnole,
fondatrice de 10 carmels en Espagne (après la guerre civile) et en Inde.
 

   
Nom civil :  María Maravillas Pidal y Chico De Guzmán
Nom religieux :  Maravillas de Jesús
   
Naissance :  4 novembre 1891
Décès :  11 décembre 1974
   
Fête :  11 décembre
Rang de la fête :  "Mémoire obligatoire" au Carmel
   
Béatification :  11 mai 1998
Canonisation :  4 mai 2003
Docteur :  //

 

Maria Maravillas naquit à Madrid en 1891. Elle entra chez les Carmélites Déchausées d'El Escorial, le 12 octobre 1919. En 1924, sous l'inspiration divine, elle fonda un Carmel à Cerro de los Angeles, près du monument du Cœur de Jésus. À cette fondation firent suite 9 autres en Espagne et une en Inde. Elle donna toujours la première place à l'oraison et à l'esprit de sacrifice. Elle avait une vraie passion et un vrai zèle pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. De l'intérieur de la clôture et vivant une vie pauvre, elle secourut les nécessiteux, suscitant des projets apostoliques et des oeuvres tant sociales que caritatives. Elle aida particulièrement son Ordre, les prêtres et diverses Congrégations religieuses. Elle mourut au monastère de La Aldehuela (Madrid), le 11 décembre 1974.

Éphémérides
Fête de Sainte Maravillas de Jesús
1891-1974

Fête de Sainte Maravillas de Jesús

Drapeau Espagne
en Espagne
1891-1974

En ce jour, nous fêtons Sainte Maravillas de Jesús,
(jour de sa mort)

Religieuse espagnole, fondatrice de 10 carmels en Espagne (après la guerre civile) et en Inde.

Maria Maravillas naquit à Madrid en 1891. Elle entra chez les Carmélites Déchausées d'El Escorial, le 12 octobre 1919. En 1924, sous l'inspiration divine, elle fonda un Carmel à Cerro de los Angeles, près du monument du Cœur de Jésus. À cette fondation firent suite 9 autres en Espagne et une en Inde. Elle donna toujours la première place à l'oraison et à l'esprit de sacrifice. Elle avait une vraie passion et un vrai zèle pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. De l'intérieur de la clôture et vivant une vie pauvre, elle secourut les nécessiteux, suscitant des projets apostoliques et des oeuvres tant sociales que caritatives. Elle aida particulièrement son Ordre, les prêtres et diverses Congrégations religieuses. Elle mourut au monastère de La Aldehuela (Madrid), le 11 décembre 1974.

Lire la suite

Parole du jour