*** Danville ***
 Le monastère de Danville, inauguré en 1957 pour accueillir des carmélites réfugiées vietnamiennes, a fermé ses portes à l'automne 2009.

Cette page en est une d'archives.

 

 Présentation

Dans la magnifique et verdoyante région de l'Estrie, à plus ou moins égale distance des villes de Sherbrooke, Victoriaville et Drummondville, le Carmel de Belle-Croix poursuit depuis plus de quarante ans sa mission de prière, de louange et d'intercession au coeur de l'Eglise diocésaine de Sherbrooke.

Dans ce petit monastère fondé à Danville en 1957, sœurs d'origine québécoise et vietnamienne s'entraident à suivre le Christ et à vivre en communion fraternelle leur vie de prière contemplative au service de l'Eglise et de l'humanité d'aujourd'hui. Elles sont en cela, particulièrement bien épaulées par la population de Danville, d'Asbestos et de la région qui se montre d'un inlassable dévouement et d'une indéfectible fidélité.

 Nous trouver

Adresse Localisation

Monastère des Carmélites 
134, rue du Carmel
Danville (Québec)
J0A 1A0 Canada

(fermeture en 2009)



 

 Qui sommes-nous ?

Dans ce petit monastère fondé à Danville en 1957, sœurs d'origine québécoise et vietnamienne s'entraident à suivre le Christ et à vivre en communion fraternelle leur vie de prière contemplative au service de l'Eglise et de l'humanité d'aujourd'hui.

Elles sont en cela, particulièrement bien épaulées par la population de Danville, d'Asbestos et de la région qui se montre d'un inlassable dévouement et d'une indéfectible fidélité.

 Notre Histoire :

Origine
Le Carmel de Montréal fonde à Bui-Chu (Vietnam) en 1921.
Fondations
1921 Bui-Chu (Vietnam) => transféré en 1954 à Montréal
1957 Bui-Chu (Vietnam) => transféré en 1983 à Danville
Fermeture
(fermeture en 2009)

Origines

 

Originaire de Danville et d'abord entrée au Carmel de Montréal, Rose-Alba Brien quitte le Carmel et son pays pour entrer au Carmel d'Hanoï. Devenue soeur Marie du Sauveur. elle fonde avec ses compagnes le Carmel de Bui-Chu au Nord-Vietnam en 1921.


Durant 33 ans, le petit carmel qu'elle a fondé s'épanouit et accueille de nombreuses vietnamiennes désireuses de suivre les pas de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus.

Malheureusement le pays connaît une suite de fléaux qui se succèdent sans interruption :

1945        Guerre sino-japonaise suivie d'une famine
1952        Le conflit, cette fois, reprend avec les communistes
1954        Les accords de Genève cèdent le Nord-Vietnam aux communistes et provoque un exode massif vers le sud et vers l'étranger

 


Comme tous les étrangers, les sœurs canadiennes doivent quitter le pays. Les sœurs vietnamiennes choisissent de suivre leur fondatrice.

 

Après un séjour de trois ans au Carmel de Montréal, la communauté est invitée par Mgr Georges Cabana, alors archevêque de Sherbrooke, et plus précisément par le chanoine Lorenzo Ferland, curé de la paroisse Ste-Anne, à venir s'établir à Danville.

 

 Artisanat

 

Saint du jour
Sainte Thérèse d'Avila
1515-1582

Vierge et Docteur de l'Église

Sainte Thérèse d'Avila - 1515-1582 - Vierge et Docteur de l'Église

1515-1582
Sainte Thérèse de Jésus

Vierge et Docteur de l'Église
 
Religieuse espagnole,
réformatrice de  l'Ordre du Carmel au XVIe siècle.
 

   
Nom civil :  Teresa Sánchez de Cepeda y Ahumada
Nom religieux :  Teresa de Jesús
   
Naissance :  28 mars 1515
Décès :  dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582
   
Fête :  15 octobre
Rang de la fête :  Solennité au Carmel
   
Béatification :  24 avril 1614
Canonisation :  12 mars 1622
Docteur :  27 septembre 1970

 

 

Les Musulmans, le Nouveau Monde, le protestantisme, le Concile de Trente, I’Inquisition, autant de problèmes en ce XVIe siècle auxquels Thérèse de Jésus (1515-1582) se trouve mêlée. Grande mystique et femme d’action, elle réforme le Carmel et multiplie les fondations, son audace et sa foi triomphant de tous les obstacles. La contemplative sait nous captiver lorsqu’elle montre le chemin de la perfection aux âmes éprises d’absolu.

 


Thérèse d'Ávila (en religion : Teresa de Jesús), née le 28 mars 1515 à Gotarrendura (Vieille-Castille) et morte dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582 à Alba de Tormes en Espagne, est une religieuse espagnole, réformatrice de l'Ordre du Carmel au xvie siècle, sainte et docteur de l'Église. Profondément mystique, elle laisse des écrits sur son expérience spirituelle qui la font considérer comme une figure majeure de la spiritualité chrétienne.

La réforme qu'elle impulse dans l'Ordre du Carmel espagnol entraîne quelques années après sa mort la création d'une branche autonome au niveau de l'ordre : l'Ordre des Carmes déchaux. Cette nouvelle branche monastique s'étendra rapidement dans toute l'Europe puis le monde : le nombre des carmes réformés dépassera rapidement, et dépasse toujours, le nombre des carmes non réformés.

Thérèse est canonisée en 1622, sa fête liturgique est fixée le 15 octobre. Au xxe siècle, elle est déclarée docteur de l'Église catholique ; elle est la première femme à obtenir ce titre. Si son influence spirituelle, associée à celle de saint Jean de la Croix, a été très forte au xviie siècle, de nos jours, elle reste une référence au-delà de sa famille monastique et même à l'extérieur de l’Église catholique.

Elle est l'auteur de nombreux ouvrages tant biographiques que didactiques ou poétiques. Ceux-ci sont régulièrement réédités dans le monde entier. Elle est encore aujourd’hui le sujet de nombreuses publications.

Éphémérides
Fête de Sainte Thérèse d'Ávila
1515-1582
Sainte Thérèse d'Avila meurt à Alba de Tormès
1582-10-15
Fondation du Carmel de Hanoï – Vietnam
1895-10-15
Transfert du couvent de Montréal sur la Paroisse Saint-Denis
1896-10-15
Consécration de la nouvelle église du Carmel de Montréal
1898-10-15
La décision de fonder le Carmel de Danville est prise
1956-10-15
Le Pape Paul VI annonce son projet de nommer Sainte Thérèse de Jésus Docteur de l'Église
1967-10-15
Funérailles de Mlle Marie-Pila
1974-10-15
Inauguration du Couvent des Carmes à Montréal
1993-10-15
Fondation du couvent des Carmes à Trois-Rivières
2004-10-15
Parole du jour