Le livre du trimestre

Face au Dieu vivant - L'autobiographie de Soeur Ruth Burrows

La traduction française de l’autobiographie de Sœur Rachel Gregory (Ruth Burrows est un nom de plume), carmélite anglaise née en 1923, constitue un événement en soi. Publié pour la première fois en 1975, son récit percutant fut suivi d’une douzaine d’ouvrages de spiritualité, ainsi que des articles dans les revues catholiques de son pays. Entrée au monastère à 18 ans, maintes fois reconduite prieure ou maîtresse de formation au Carmel de Quidenham, ses écrits ont connu une large diffusion dans les pays anglophones. L’heure est venue pour nous de la découvrir grâce à l’excellente traduction d’Alain Sainte-Marie.

L’avant-propos situe le projet d’écriture de Sœur Rachel et finalement sa réalisation dans une lettre à une amie ermite : « écartant l’idée d’une autobiographie, je m’apprêtais à écrire un livre sur Thérèse [de l’Enfant-Jésus]; mais vous n’avez pas voulu en démordre : je devais écrire le récit de ma vie » (p. 11-12). Les huit chapitres de l’ouvrage y sont consacrés, entremêlant l’introspection psychologique, l’existence d’une jeune fille très sensible dans une famille modeste nombreuse, la découverte de la beauté de la vie, l’appel inattendu à la vie consacrée à l’âge de 16 ans, puis les longs développements sur la réalité de la vie dans son Carmel comprenant les années 1940 jusqu’au début des années 1970.

Ce ne peut être une « reprise » de l’Histoire d’une âme, car les perspectives et les époques diffèrent trop. Surtout, son récit ne manque pas de réalisme : l’auteur rapporte les situations telles qu’elle les vit et perçoit, apparemment sans épargner personne. Malgré le déséquilibre et les inadaptations qu’elle rencontre au Carmel et qu’elle dénonce, elle choisit de rester : l’aventure avec Dieu la fait progresser. Les derniers chapitres accordent une place de choix à la spiritualité, aux défis de l’accompagnement et à la charge de prieure qu’elle assume dès l’âge de 39 ans.

Comment Dieu s’y prend-il avec Sœur Rachel? Il lui fait rencontrer Thérèse avec qui elle éprouve de profondes affinités. Elle lui doit une immense reconnaissance. À partir de cette rencontre, il devient évident que le thème qui traverse tous les écrits de la carmélite anglaise est celui du don de Dieu. Le propos de cette autobiographie est consacré à la découverte personnelle de ce don par une relecture de sa vie. Avec le temps, en scrutant l’Écriture, elle découvre en Jésus le don que Dieu fait de lui-même dans l’Esprit. Elle prend conscience que nous sommes créés pour recevoir ce don et appelés à nous y ouvrir, pour qu’enfin nous nous laissions transformer dans le don de Dieu pour les autres.

Sœur Rachel conclut son premier livre par ces lignes : « mon expérience est une expérience ordinaire, mais une expérience déchiffrée. Si d’autres venaient à lire ce récit de ma vie, j’espère qu’ils y trouveront des encouragements et que, reconnaissant l’œuvre merveilleuse de Dieu dans leur propre vie, ils s’exclameront de tout leur cœur avec moi : Mon Dieu, grâce te soit rendue pour la splendeur de ma vie » (p. 199).

Le lecteur reste frappé par la franchise et la sincérité de Sœur Rachel qui caractérisent tout son récit. Le livre se destine à toute personne interpellée par le cheminement spirituel, si souvent marqué par des tâtonnements. Ne dit-on pas souvent que c’est la radicalité qui attire… à condition d’être au service de l’amour!

Frère Stéphane de la Sainte-Famille

 

Face au Dieu vivant. Autobiographie, Ruth Burrows, Éditions du Carmel, 2021, 199 pages, 32,00$

Pour commander l'ouvrage: par courriel à librairie.carmes@outlook.com ; par téléphone au 819 372 4826
Règlement: par chèque (Couvent des Carmes), par espèces (pour retrait directement au couvent) ou par Interac (librairie.carmes@outlook.com)Vous pouvez retirer l'ouvrage directement au couvent (dans les conditions actuelles: merci de prendre rendez-vous)
ou vous le faire expédier par la Poste en ajoutant 5,10$

 

 

 

 

 

 

Saint du jour

Pas de saint du carmel ce jour

Éphémérides
Transfert du Carmel de Québec à Tewkesbury
1983-12-03
Parole du jour