Bses Carmélites de Compiègne

1794
Bienheureuses Carmélites de Compiègne

Vierges et martyres
 
Religieuses françaises,
condamnées par le Tribunal révolutionnaire pour motif de 'fanatisme et de sédition'
 

   
Nom civil :  Marie-Geneviève Meunier, Marie-Anne-Françoise Brideau, Marie Claude Cyprienne Brard, Rose Chrétien de Neuville, Marie Dufour, Marie-Anne Piedcourt, Angélique Roussel, Juliette Verolot, Marie-Gabrielle Trézel, Anne-Marie-Madeleine-Françoise Thouret, Marie-Anne Hanisset, Catherine Soiron, Marie-Thérèse Soiron, Marie Françoise Gabrielle Colbert de Croissy, Marie-Anne Pelras, Marie-Madeleine-Claudine Lidoine.
Nom religieux :  Sœur Constance de Jésus (29 ans, novice) Sœur Saint Louis (42 ans, sous-prieure) Sœur Euphrasie de l’Immaculée Conception (58 ans, choriste) Sœur Julie-Louise de Jésus (53 ans, choriste) Sœur Sainte Marthe (51 ans, converse) Sœur de Jésus Crucifié (78 ans, choriste jubilaire) Sœur Marie du Saint Esprit (52 ans, sœur converse) Sœur Saint François-Xavier (33 ans, sœur converse) Sœur Thérèse de Saint Ignace (51 ans, choriste) Sœur Charlotte de la Résurrection (78 ans, choriste jubilaire) Sœur Thérèse du Cœur de Marie (52 ans, choriste) Sœur Catherine (52 ans, tourière) Sœur Thérèse (49 ans, tourière) Mère Henriette de Jésus (49 ans, maîtresse des novices) Sœur Marie-Henriette de la Providence (30 ans, choriste) Mère Thérèse de Saint-Augustin (41 ans, prieure)
  16 carmélites de Compiègne
Naissance :  ***
Décès :  17 juillet 1794
   
Fête :  17 juillet
Rang de la fête :  "Mémoire obligatoire" au Carmel
   
Béatification :  27 mai 1906
Canonisation :  //
Docteur :  //

 

Les Carmélites de Compiègne, apprenant les graves événements de la Révolution Française, firent le vœu de mourir martyres. Expulsées de leur monastère, emprisonnées, condamnées à mort pour leur fidélité à l’Église et à leurs vœux de religion, elles montèrent courageusement à l’échafaud en chantant des hymnes le 17 juillet 1794 à Paris.

 

Chronologie de sa vie

1641   Fondation du Carmel de Compiègne.
1642   Inauguration du couvent.
1789   Début de la Révolution française.
En septembre, Interdiction de l’émission des vœux religieux.
1790   En juillet, Constitution civile du clergé.
En novembre, Serment civil imposé.
1792   Le 10 août, Abolition de la monarchie.
Le 18 août, Suppression des communautés religieuses.
En septembre, Les Carmélites font leur acte d’offrande.
Le 14 septembre, Expulsion des Carmélites de Compiègne de leur couvent.
1794   Le 8 juin, Institution du culte à l’Être suprême.
Le 23 juin, Arrestation des Carmélites.
Le 10 juillet, Transfert à Paris.
Le 17 juillet, Martyre sur la Place de la Nation.
Le 27 juillet, Chute de Robespierre.
1795   Le 14 juillet, Fin de la Révolution avec la prise de la Bastille.
     
1836   Parution de « L’Histoire des Religieuses Carmélites de Compiègne » par Sœur Marie de l’Incarnation.
1906   Le 27 mai, Béatification par le pape Pie X.
 
 
Saint du jour
Sainte Thérèse d'Avila
1515-1582

Vierge et Docteur de l'Église

Sainte Thérèse d'Avila - 1515-1582 - Vierge et Docteur de l'Église

1515-1582
Sainte Thérèse de Jésus

Vierge et Docteur de l'Église
 
Religieuse espagnole,
réformatrice de  l'Ordre du Carmel au XVIe siècle.
 

   
Nom civil :  Teresa Sánchez de Cepeda y Ahumada
Nom religieux :  Teresa de Jesús
   
Naissance :  28 mars 1515
Décès :  dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582
   
Fête :  15 octobre
Rang de la fête :  Solennité au Carmel
   
Béatification :  24 avril 1614
Canonisation :  12 mars 1622
Docteur :  27 septembre 1970

 

 

Les Musulmans, le Nouveau Monde, le protestantisme, le Concile de Trente, I’Inquisition, autant de problèmes en ce XVIe siècle auxquels Thérèse de Jésus (1515-1582) se trouve mêlée. Grande mystique et femme d’action, elle réforme le Carmel et multiplie les fondations, son audace et sa foi triomphant de tous les obstacles. La contemplative sait nous captiver lorsqu’elle montre le chemin de la perfection aux âmes éprises d’absolu.

 


Thérèse d'Ávila (en religion : Teresa de Jesús), née le 28 mars 1515 à Gotarrendura (Vieille-Castille) et morte dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582 à Alba de Tormes en Espagne, est une religieuse espagnole, réformatrice de l'Ordre du Carmel au xvie siècle, sainte et docteur de l'Église. Profondément mystique, elle laisse des écrits sur son expérience spirituelle qui la font considérer comme une figure majeure de la spiritualité chrétienne.

La réforme qu'elle impulse dans l'Ordre du Carmel espagnol entraîne quelques années après sa mort la création d'une branche autonome au niveau de l'ordre : l'Ordre des Carmes déchaux. Cette nouvelle branche monastique s'étendra rapidement dans toute l'Europe puis le monde : le nombre des carmes réformés dépassera rapidement, et dépasse toujours, le nombre des carmes non réformés.

Thérèse est canonisée en 1622, sa fête liturgique est fixée le 15 octobre. Au xxe siècle, elle est déclarée docteur de l'Église catholique ; elle est la première femme à obtenir ce titre. Si son influence spirituelle, associée à celle de saint Jean de la Croix, a été très forte au xviie siècle, de nos jours, elle reste une référence au-delà de sa famille monastique et même à l'extérieur de l’Église catholique.

Elle est l'auteur de nombreux ouvrages tant biographiques que didactiques ou poétiques. Ceux-ci sont régulièrement réédités dans le monde entier. Elle est encore aujourd’hui le sujet de nombreuses publications.

Éphémérides
Fête de Sainte Thérèse d'Ávila
1515-1582
Sainte Thérèse d'Avila meurt à Alba de Tormès
1582-10-15
Fondation du Carmel de Hanoï – Vietnam
1895-10-15
Transfert du couvent de Montréal sur la Paroisse Saint-Denis
1896-10-15
Consécration de la nouvelle église du Carmel de Montréal
1898-10-15
La décision de fonder le Carmel de Danville est prise
1956-10-15
Le Pape Paul VI annonce son projet de nommer Sainte Thérèse de Jésus Docteur de l'Église
1967-10-15
Funérailles de Mlle Marie-Pila
1974-10-15
Inauguration du Couvent des Carmes à Montréal
1993-10-15
Fondation du couvent des Carmes à Trois-Rivières
2004-10-15
Parole du jour