Pâques — Pierre et Jean au tombeau

HYMNE

 

N’allons plus nous dérobant 
À l’Esprit qui régénère : 
Le Seigneur est vraiment ressuscité ! 
Un sang neuf coule aux artères 
Du Corps entier. l’éternité.
La nuit du temps se change en lumière : 
L’homme était mort, il est vivant. 

N’allons plus à contre-voie
De Celui qui nous entraîne.
Le Seigneur est vraiment ressuscité !
Dans sa chair monte soudaine
Il rend leur poids aux jours, aux semaines,
Les achemine vers la joie.

 
 

Psaume 149

  
 
1  
Alléluia ! Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le dans l'assemblée de ses fidèles !
2  
En Israël, joie pour son créateur ;
dans Sion, allégresse pour son Roi !
3  
Dansez à la louange de son nom,
jouez pour lui, tambourins et cithares !
 
4  
Car le Seigneur aime son peuple,
il donne aux humbles l'éclat de la victoire.
5  
Que les fidèles exultent, glorieux,
criant leur joie à l'heure du triomphe.
6  
Qu'ils proclament les éloges de Dieu,
tenant en main l'épée à deux tranchants.
 
7  
Tirer vengeance des nations,
infliger aux peuples un châtiment,
8  
charger de chaînes les rois,
jeter les princes dans les fers,
9  
leurs appliquer la sentence écrite,
c'est la fierté de ses fidèles. Alléluia !
 
 
 

PAROLE DE DIEU (Jn 20, 3-9)

 

Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas vu que, d’après l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

 

Réflexion

 

Chacun aime, mais on doit chercher quel est l’objet de cet amour. Par conséquent, on ne nous demande pas de renoncer à l’amour, mais de choisir ce que nous devons aimer. Mais que pourrons-nous choisir, si d’abord nous ne sommes choisis ? Écoutez l’Apôtre Jean : « Nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier. » Cherche comment l’homme peut aimer Dieu, et tu ne trouveras absolument rien d’autre que ceci : c’est Dieu le premier qui l’a aimé. Celui que nous avons aimé s’est donné lui-même, il s’est donné pour que nous ayons de quoi aimer. Qu’a-t-il donné pour que nous ayons de quoi aimer ? Sachez-le plus clairement en écoutant I'Apôtre Paul, qui dit : « L’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs. » D’où cela vient-il ? de nous ? de qui donc ? « Par I'Esprit Saint qui nous a été donné. » Puisque nous avons une telle garantie, aimons Dieu de par Dieu.

En un mot, Dieu s’offre à nous. Il nous crie : Aimez-moi et vous m’aurez en vous. Car vous ne pouvez même pas m’aimer si vous ne m’avez pas en vous. La louange de celui que l’on veut chanter, c’est le chanteur lui-même. Vous voulez dire les louanges de Dieu ? Soyez ce que vous dites. Vous êtes sa louange, si vous vivez selon le bien.

Homélie de Saint Augustin sur le Psaume 149 – Le chant nouveau,
Liturgie des heures. p. 546-547

NOTRE PÈRE…

 

PRIÈRE

 
Dieu qui nous as fait passer de la mort à la vie en nous offrant les sacrements de Pâques, poursuis toujours l’œuvre de ta grâce: que ton peuple trouve une liberté parfaite, et parvienne à la joie du ciel dont tu lui donnes déjà le goût sur la terre.

Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur.  Amen.
Articles les plus populaires
La Paix
21 oct. 2018
Saint du jour

Pas de saint du carmel ce jour

Éphémérides
Prospection pour l'achat du nouveau terrain du Carmel de Dolbeau
1961-04-20
Parole du jour