Pâques — Les disciples d'Emmaüs

HYMNE

 

Jésus qui m’as brûlé le cœur 
Au carrefour des Écritures, 
Ne permets pas que leur blessure 
En moi se ferme : De toi, seul Maître !
Tourne mes sens à l’intérieur, 
Force mes pas à l’aventure, 
Et par ton nom dans mon regard,
À d’autres prenne ! 


La Table où tu voulus t’asseoir,
Pour la fraction qui te révèle,
Je la revois : elle étincelle
Fais que je sorte dans le soir
Où trop des miens sont sans nouvelle,
Pour que le feu de ton bonheur 
Fais-toi connaître !


Leurs yeux ne t’ont jamais trouvé, 
Tu n’entres plus dans leur auberge, 
Et chacun dit : “Où donc irai-je si Dieu me manque ?” 
Mais ton printemps s’est réveillé dans mes sarments à bout de sève, 
Pour que je sois cet étranger brûlant de Pâques !
 

 
 

Psaume 104

Ant.  
Joie pour les cœurs qui cherchent Dieu.
  
  
I. 
 
1  
Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ;
2  
chantez et jouez pour lui,
redites sans fin ses merveilles ;
3  
glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !
 
4  
Cherchez le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face ;
5  
souvenez-vous des merveilles qu'il a faites,
de ses prodiges, des jugements qu'il prononça,
6  
vous, la race d'Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu'il a choisis.
 
7  
Le Seigneur, c'est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l'univers.
8  
Il s'est toujours souvenu de son alliance,
parole édictée pour mille générations :
 
9  
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac,
10  
érigée en loi avec Jacob,
alliance éternelle pour Israël.
11  
Il a dit : « Je vous donne le pays de Canaan,
ce sera votre part d'héritage. »

 
  
II. 
 
12  
En ces temps-là, on pouvait les compter :
c'était une poignée d'immigrants ;
13  
ils allaient de nation en nation,
d'un royaume vers un autre royaume.
 
14  
Mais Dieu ne souffrait pas qu'on les opprime ;
à cause d'eux, il châtiait des rois :
15  
« Ne touchez pas à qui m'est consacré,
ne maltraitez pas mes prophètes ! »
 
16  
Il appela sur le pays la famine,
le privant de toute ressource.
17  
Mais devant eux il envoya un homme,
Joseph, qui fut vendu comme esclave.
 
18  
On lui met aux pieds des entraves,
on lui passe des fers au cou ;
19  
il souffrait pour la parole du Seigneur,
jusqu'au jour où s'accomplit sa prédiction.
 
20  
Le roi ordonne qu'il soit relâché,
le maître des peuples, qu'il soit libéré.
21  
Il fait de lui le chef de sa maison,
le maître de tous ses biens,
22  
pour que les princes lui soient soumis,
et qu'il apprenne la sagesse aux anciens.

 
  
III. 
 
23  
Alors Israël entre en Égypte,
Jacob émigre au pays de Cham.
24  
Dieu rend son peuple nombreux
et plus puissant que tous ses adversaires ;
25  
ceux-là, il les fait se raviser,
haïr son peuple et tromper ses serviteurs.
 
26  
Mais il envoie son serviteur, Moïse,
avec un homme de son choix, Aaron,
27  
pour annoncer des signes prodigieux,
des miracles au pays de Cham.
 
28  
Il envoie les ténèbres, tout devient ténèbres :
nul ne résiste à sa parole ;
29  
il change les eaux en sang
et fait périr les poissons.
 
30  
Des grenouilles envahissent le pays
jusque dans les chambres du roi.
31  
Il parle, et la vermine arrive :
des moustiques, sur toute la contrée.
 
32  
Au lieu de la pluie, il donne la grêle,
des éclairs qui incendient les champs ;
33  
il frappe les vignes et les figuiers,
il brise les arbres du pays.
 
34  
Il parle, et les sauterelles arrivent,
des insectes en nombre infini
35  
qui mangent toute l'herbe du pays,
qui mangent le fruit de leur sol.
 
36  
Il frappe les fils aînés du pays,
toute la fleur de la race ;
37  
il fait sortir les siens chargés d'argent et d'or ;
pas un n'a flanché dans leurs tribus !
38  
Et l'Égypte se réjouit de leur départ,
car ils l'avaient terrorisée.
 
39  
Il étend une nuée pour les couvrir ;
la nuit, un feu les éclaire.
40  
À leur demande, il fait passer des cailles,
il les rassasie du pain venu des cieux ;
41  
il ouvre le rocher : l'eau jaillit,
un fleuve coule au désert.
 
42  
Il s'est ainsi souvenu de la parole sacrée
et d'Abraham, son serviteur ;
43  
il a fait sortir en grande fête son peuple,
ses élus, avec des cris de joie !
 
44  
Il leur a donné les terres des nations,
en héritage, le travail des peuples,
45  
pourvu qu'ils gardent ses volontés
et qu'ils observent ses lois. Alléluia !
 
 

PAROLE DE DIEU (Lc 24, 28-35)

 

Quand ils s’approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. Mais ils s’efforcèrent de le retenir. « Reste avec nous: le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux. Quand il fut à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, le rompit et le leur donna. Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Alors ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route, et qu’il nous faisait comprendre les Écritures ? »

À l’instant même ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : « C’est vrai ! Le Seigneur est ressuscité ; il est apparu à Simon-Pierre. » À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment ils l’avaient reconnu quand il avait rompu le pain.

 

Réflexion

 

À qui d’entre nous l’auberge d’Emmaus n’est-elle familière ? Qui n’a pas marché sur cette route, un soir où tout semblait perdu ? Le Christ était mort en nous. On nous l’avait pris : le monde, les philosophes et les savants, notre passion. Il n’y avait plus de Jésus pour nous sur la terre. Nous suivions un chemin, et quelqu’un marchait à nos côtés. Nous étions seul et nous n’étions pas seul. C’est le soir. Voici une porte ouverte, cette obscurité d’une salle où la flamme de la cheminée n’éclaire que la terre battue et fait bouger des ombres. Ô pain rompu ! ô fraction de pain consommée malgré tant de misère !

F. Mauriac, Vie de Jésus, ch. 27,
cité dans Bible chrétienne Il. Commentaires

NOTRE PÈRE…

 

PRIÈRE

 
Dieu qui nous donnes chaque année la joie de fêter la résurrection du Seigneur, ouvre-nous, à travers ces fêtes d’ici-bas, le chemin vers la joie étemelle.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.  Amen.
Articles les plus populaires
La Paix
21 oct. 2018
Saint du jour

Pas de saint du carmel ce jour

Éphémérides
Prospection pour l'achat du nouveau terrain du Carmel de Dolbeau
1961-04-20
Parole du jour