Office de Jean de la croix — Matin

V.

Seigneur, ouvre mes lèvres. 
R.    Et ma bouche publiera ta louange.  

V.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit. 
R.    Seigneur, à notre secours.  
 

 

Venez, adorons le Christ Jésus, Parole unique du Père !
 

HYMNE (de saint Jean de la Croix)

 

Ravi d’un transport d’amour, 
(Pauvre d’espoir point n’étais !) 
Si haut, si haut je volai 
Que j’atteignis ce que je chassais.

Pour qu’atteindre ainsi je puisse 
Jusqu’à ce transport divin, 
Tant voler il me fallut 
Que me perdisse de vue. 

Et pourtant en cette transe 
Mon vol demeura trop court. 
Mais l’amour si haut vola 
Que j’atteignis ce que je chassais.

Tant plus haut je m’élevais, 
Tant plus ébloui j’étais 
Et la plus forte conquête 
Dedans la nuit se faisait. 

Mais l’amour me transportant 
Yeux clos, je fis un saut noir, 
Et si haut, si haut j’allai 
Que j’atteignis ce que je chassais.

Tant plus, montant, je m’approchais 
De ce sublime transport, 
Tant plus bas je me trouvais,
Rendu et anéanti. 

Je dis : « Nul n’y atteindra ! » 
Et tant, tant je m’abaissai 
Que si haut, si haut j’allai 
Que j’atteignis ce que je chassais.

D’un seul vol j’en passai mille, 
Oh ! quelle étrange manière ! 
Car l’espérance du ciel 
Autant obtient qu’elle espère. 

J’espérai ce seul transport, 
Et déçu ne fut l’espoir 
Car si haut, si haut j’allai 
Que j’atteignis ce que je chassais.

 

Psaume 14

1  
Seigneur, qui séjournera sous ta tente ?
Qui habitera ta sainte montagne ? 
 
2  
Celui qui se conduit parfaitement, +
qui agit avec justice
et dit la vérité selon son coeur. R/
 
3  
Il met un frein à sa langue, +
ne fait pas de tort à son frère
et n'outrage pas son prochain. R/
 
4  
À ses yeux, le réprouvé est méprisable
mais il honore les fidèles du Seigneur. R/
 
  
S'il a juré à ses dépens,
il ne reprend pas sa parole. R/
 
5  
Il prête son argent sans intérêt, +
n'accepte rien qui nuise à l'innocent.
R/  
Qui fait ainsi demeure inébranlable.

 

Deuxième lettre de Saint Paul Apôtres aux Corinthiens (2Co 3, 17-18)

 

Or, le Seigneur, c'est l'Esprit, et là où l'Esprit du Seigneur est présent, là est la liberté.
Et nous, les Apôtres, qui n'avons pas, comme Moïse, un voile sur 1e visage, nous reflétons tous la gloire du Seigneur, et nous sommes transfigurés en son image avec une gloire de plus en plus grande, par l'action du Seigneur qui est Esprit.

 

LOUANGE & INTERCESSION

 
Dans la joie de fêter saint Jean de la Croix, acclamons le Christ Jésus, élevé sur la croix, exalté dans la gloire :
 
R.
Ô Christ, tu es le Roi de gloire.
 
 
Parole éternelle du Père, incarnée en Marie à la plénitude des temps,
— dispose notre cœur pour qu’il puisse t’accueillir.
 
 
Sagesse du Père, toi qui nous as révélé la folie de ton amour,
— donne à ceux que tu as rachetés de contempler ta croix vivifiante.
 
 
Image parfaite du Père, toi qui nous manifestes la tendresse de son cœur,
— forme-nous à être miséricordieux comme lui.
 
 
Resplendissement de la gloire du Père,
— fais-nous avancer de clarté en clarté vers la Lumière inaccessible.
 
 
Premier-né de toute créature, toi qui récapitules tout l’univers créé et racheté,
— élève notre regard de ce qui est visible vers ton invisible beauté.
 

(Intentions libres et personnelles)
 

NOTRE PÈRE…

 

PRIÈRE

 
Dieu qui inspiras à ton prêtre saint Jean de la Croix un renoncement total à lui-même et un extraordinaire amour de la passion, fais qu’en nous attachant à le suivre, nous parvenions à la contemplation éternelle de ta gloire.

Par Jésus Christ.
Lui qui règne avec toi
et le Saint-Esprit,
maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.
Saint du jour
Bse Maria Mercedes Prat
1880-1936

Vierge et martyre

Bse Maria Mercedes Prat - 1880-1936 - Vierge et martyre

1880 – 1936
Bienheureuse Maria Mercedes Prat

Vierge et martyre
 
Religieuse espagnole de la Compagnie de Sainte Thérèse de Jésus,
martyre de la Guerre civile espagnole
 

   
Nom civil :  Maria Mercedes Prat
Nom religieux :  Maria Mercedes du Cœur de Jésus
   
Naissance :  6 mars 1880
Décès :  23 juillet 1936
   
Fête :  24 juillet
Rang de la fête :  "Mémoire facultative" au Carmel
   
Béatification :  29 avril 1990
Canonisation :  //
Docteur :  //

 

Maria Mercedes Prat (1880-1936) est entrée le 27 août 1904 dans la Compagnie de sainte Thérèse de Jésus. Enseignante, elle exerce sa profession avec grand dévouement dans un don total à Dieu et à ses frères. Lors de la guerre civile, elle est arrêtée puis fusillée à Barcelone, le 23 juillet 1936. Elle meurt le lendemain, pardonnant à ses bourreaux.

Éphémérides
Fête de Bse Maria Mercedes Prat
1880-1936
Fête des Bses carmélites martyres de Guadalajara
1936-1936
Parole du jour