Notre Vocation

Les Carmes déchaux ont 450 ans d’histoire. Les Frères cherchent à mettre en valeur l’héritage laissé par saint Jean de la Croix depuis les humbles commencements. Confiants dans l’Esprit Saint qui a suscité notre famille contemplative dans et pour l’Église, nous croyons à l’importance de l’oraison silencieuse. nous estimons que promouvoir une culture de l’oraison, à l’exemple de la Vierge Marie, est un art de vivre selon l’Évangile qui se manifeste selon trois articulations.

La vie contemplative : elle s’exprime dans l’oraison que Thérèse définit comme un « commerce intime d’amitié où l’on s’entretient souvent seul à seul avec ce Dieu dont on se sait aimés ». Les Frères se rassemblent à la chapelle une heure le matin (6 am) et une heure en fin d’après-midi (5h30 pm) pour ce cœur à cœur avec Dieu. La concélébration de l’Eucharistie permet une proclamation de la Parole et le partage du « Pain de Vie » avec les fidèles qui se joignent à la communauté. L’office divin chanté jalonne chaque journée. Tous ces temps de prière sont complétés individuellement par la lecture spirituelle.

La vie fraternelle et communautaire se déploie en outre par l’entraide au quotidien, le chapitre (réunion) et la promenade mensuelle. Au réfectoire, un Frère fait le service à table, un autre fait une lecture tandis que le reste de la communauté mange en silence. Chacun assume des fonctions au service de la communauté. Les deux 'récréations' quotidiennes, d’une demi-heure, pendant lesquelles nous échangeons librement et joyeusmeent entre nous, constituent un lieu privilégié de la fraternité et de la connaissance de soi. Ces temps communautaires soutiennent nos oraisons et notre apostolat dans l’équilibre d’une vie consacrée.

La vie apostolique découle de l’ouverture du Carmel aux signes des temps. Elle est multiforme : accompagnement spirituel, confessions, enseignements, retraites spirituelles, service de l’Église diocésaine, rédaction d’articles, diffusion d’ouvrages carmélitains et de conférences sur disque. Formation à l’oraison, approfondissement des écrits des saints du Carmel, assistance de notre ordre séculier et services rendus aux Carmélites : la dimension apostolique de notre vocation de Carme nous dispose à accueillir les demandes et besoins pour le bien de l’Église. Par cette présence concrète au monde, chaque frère Carme veut témoigner des rapports fraternels et amicaux qui forment l’existence de toute vie humaine.

Saint du jour
Sainte Thérèse d'Avila
1515-1582

Vierge et Docteur de l'Église

Sainte Thérèse d'Avila - 1515-1582 - Vierge et Docteur de l'Église

1515-1582
Sainte Thérèse de Jésus

Vierge et Docteur de l'Église
 
Religieuse espagnole,
réformatrice de  l'Ordre du Carmel au XVIe siècle.
 

   
Nom civil :  Teresa Sánchez de Cepeda y Ahumada
Nom religieux :  Teresa de Jesús
   
Naissance :  28 mars 1515
Décès :  dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582
   
Fête :  15 octobre
Rang de la fête :  Solennité au Carmel
   
Béatification :  24 avril 1614
Canonisation :  12 mars 1622
Docteur :  27 septembre 1970

 

 

Les Musulmans, le Nouveau Monde, le protestantisme, le Concile de Trente, I’Inquisition, autant de problèmes en ce XVIe siècle auxquels Thérèse de Jésus (1515-1582) se trouve mêlée. Grande mystique et femme d’action, elle réforme le Carmel et multiplie les fondations, son audace et sa foi triomphant de tous les obstacles. La contemplative sait nous captiver lorsqu’elle montre le chemin de la perfection aux âmes éprises d’absolu.

 


Thérèse d'Ávila (en religion : Teresa de Jesús), née le 28 mars 1515 à Gotarrendura (Vieille-Castille) et morte dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582 à Alba de Tormes en Espagne, est une religieuse espagnole, réformatrice de l'Ordre du Carmel au xvie siècle, sainte et docteur de l'Église. Profondément mystique, elle laisse des écrits sur son expérience spirituelle qui la font considérer comme une figure majeure de la spiritualité chrétienne.

La réforme qu'elle impulse dans l'Ordre du Carmel espagnol entraîne quelques années après sa mort la création d'une branche autonome au niveau de l'ordre : l'Ordre des Carmes déchaux. Cette nouvelle branche monastique s'étendra rapidement dans toute l'Europe puis le monde : le nombre des carmes réformés dépassera rapidement, et dépasse toujours, le nombre des carmes non réformés.

Thérèse est canonisée en 1622, sa fête liturgique est fixée le 15 octobre. Au xxe siècle, elle est déclarée docteur de l'Église catholique ; elle est la première femme à obtenir ce titre. Si son influence spirituelle, associée à celle de saint Jean de la Croix, a été très forte au xviie siècle, de nos jours, elle reste une référence au-delà de sa famille monastique et même à l'extérieur de l’Église catholique.

Elle est l'auteur de nombreux ouvrages tant biographiques que didactiques ou poétiques. Ceux-ci sont régulièrement réédités dans le monde entier. Elle est encore aujourd’hui le sujet de nombreuses publications.

Éphémérides
Fête de Sainte Thérèse d'Ávila
1515-1582
Sainte Thérèse d'Avila meurt à Alba de Tormès
1582-10-15
Fondation du Carmel de Hanoï – Vietnam
1895-10-15
Transfert du couvent de Montréal sur la Paroisse Saint-Denis
1896-10-15
Consécration de la nouvelle église du Carmel de Montréal
1898-10-15
La décision de fonder le Carmel de Danville est prise
1956-10-15
Le Pape Paul VI annonce son projet de nommer Sainte Thérèse de Jésus Docteur de l'Église
1967-10-15
Funérailles de Mlle Marie-Pila
1974-10-15
Inauguration du Couvent des Carmes à Montréal
1993-10-15
Fondation du couvent des Carmes à Trois-Rivières
2004-10-15
Parole du jour