Notre Vocation

Les Carmes déchaux ont 450 ans d’histoire. Les Frères cherchent à mettre en valeur l’héritage laissé par saint Jean de la Croix depuis les humbles commencements. Confiants dans l’Esprit Saint qui a suscité notre famille contemplative dans et pour l’Église, nous croyons à l’importance de l’oraison silencieuse. nous estimons que promouvoir une culture de l’oraison, à l’exemple de la Vierge Marie, est un art de vivre selon l’Évangile qui se manifeste selon trois articulations.

La vie contemplative : elle s’exprime dans l’oraison que Thérèse définit comme un « commerce intime d’amitié où l’on s’entretient souvent seul à seul avec ce Dieu dont on se sait aimés ». Les Frères se rassemblent à la chapelle une heure le matin (6 am) et une heure en fin d’après-midi (5h30 pm) pour ce cœur à cœur avec Dieu. La concélébration de l’Eucharistie permet une proclamation de la Parole et le partage du « Pain de Vie » avec les fidèles qui se joignent à la communauté. L’office divin chanté jalonne chaque journée. Tous ces temps de prière sont complétés individuellement par la lecture spirituelle.

La vie fraternelle et communautaire se déploie en outre par l’entraide au quotidien, le chapitre (réunion) et la promenade mensuelle. Au réfectoire, un Frère fait le service à table, un autre fait une lecture tandis que le reste de la communauté mange en silence. Chacun assume des fonctions au service de la communauté. Les deux 'récréations' quotidiennes, d’une demi-heure, pendant lesquelles nous échangeons librement et joyeusmeent entre nous, constituent un lieu privilégié de la fraternité et de la connaissance de soi. Ces temps communautaires soutiennent nos oraisons et notre apostolat dans l’équilibre d’une vie consacrée.

La vie apostolique découle de l’ouverture du Carmel aux signes des temps. Elle est multiforme : accompagnement spirituel, confessions, enseignements, retraites spirituelles, service de l’Église diocésaine, rédaction d’articles, diffusion d’ouvrages carmélitains et de conférences sur disque. Formation à l’oraison, approfondissement des écrits des saints du Carmel, assistance de notre ordre séculier et services rendus aux Carmélites : la dimension apostolique de notre vocation de Carme nous dispose à accueillir les demandes et besoins pour le bien de l’Église. Par cette présence concrète au monde, chaque frère Carme veut témoigner des rapports fraternels et amicaux qui forment l’existence de toute vie humaine.

Articles les plus populaires
La Paix
21 oct. 2018
Saint du jour
Sainte Maria Maravillas de Jésus
1891-1974

Vierge

Sainte Maria Maravillas de Jésus - 1891-1974 - Vierge

1891 – 1974
Sainte Maria Maravillas de Jésus

Vierge
 
Religieuse espagnole,
fondatrice de 10 carmels en Espagne (après la guerre civile) et en Inde.
 

   
Nom civil :  María Maravillas Pidal y Chico De Guzmán
Nom religieux :  Maravillas de Jesús
   
Naissance :  4 novembre 1891
Décès :  11 décembre 1974
   
Fête :  11 décembre
Rang de la fête :  "Mémoire obligatoire" au Carmel
   
Béatification :  11 mai 1998
Canonisation :  4 mai 2003
Docteur :  //

 

Maria Maravillas naquit à Madrid en 1891. Elle entra chez les Carmélites Déchausées d'El Escorial, le 12 octobre 1919. En 1924, sous l'inspiration divine, elle fonda un Carmel à Cerro de los Angeles, près du monument du Cœur de Jésus. À cette fondation firent suite 9 autres en Espagne et une en Inde. Elle donna toujours la première place à l'oraison et à l'esprit de sacrifice. Elle avait une vraie passion et un vrai zèle pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. De l'intérieur de la clôture et vivant une vie pauvre, elle secourut les nécessiteux, suscitant des projets apostoliques et des oeuvres tant sociales que caritatives. Elle aida particulièrement son Ordre, les prêtres et diverses Congrégations religieuses. Elle mourut au monastère de La Aldehuela (Madrid), le 11 décembre 1974.

Éphémérides
Fête de Sainte Maravillas de Jesús
1891-1974

Fête de Sainte Maravillas de Jesús

Drapeau Espagne
en Espagne
1891-1974

En ce jour, nous fêtons Sainte Maravillas de Jesús,
(jour de sa mort)

Religieuse espagnole, fondatrice de 10 carmels en Espagne (après la guerre civile) et en Inde.

Maria Maravillas naquit à Madrid en 1891. Elle entra chez les Carmélites Déchausées d'El Escorial, le 12 octobre 1919. En 1924, sous l'inspiration divine, elle fonda un Carmel à Cerro de los Angeles, près du monument du Cœur de Jésus. À cette fondation firent suite 9 autres en Espagne et une en Inde. Elle donna toujours la première place à l'oraison et à l'esprit de sacrifice. Elle avait une vraie passion et un vrai zèle pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. De l'intérieur de la clôture et vivant une vie pauvre, elle secourut les nécessiteux, suscitant des projets apostoliques et des oeuvres tant sociales que caritatives. Elle aida particulièrement son Ordre, les prêtres et diverses Congrégations religieuses. Elle mourut au monastère de La Aldehuela (Madrid), le 11 décembre 1974.

Lire la suite

Parole du jour