Fête de Bses Carmélites de Compiègne

Drapeau France
à Compiègne en France
17 juillet 1794

En ce jour, nous fêtons les Bienheureuses Carmélites de Compiègne,
(jour de leurs martyrs)

Religieuses françaises, condamnées par le Tribunal révolutionnaire pour motif de ‘fanatisme et de sédition

Les Carmélites de Compiègne, apprenant les graves événements de la Révolution Française, firent le vœu de mourir martyres. Expulsées de leur monastère, emprisonnées, condamnées à mort pour leur fidélité à l’Église et à leurs vœux de religion, elles montèrent courageusement à l’échafaud en chantant des hymnes le 17 juillet 1794 à Paris.

Les carmélites de Compiègne sont seize religieuses carmélites (cloîtrées) condamnées à mort en juillet 1794 par le Tribunal révolutionnaire pour motif de « fanatisme et de sédition ». Arrêtées et condamnées au plus fort de la Terreur, elles avaient, deux ans auparavant, fait le vœu de donner leur vie pour « apaiser la colère de Dieu et que cette divine paix que son cher Fils était venu apporter au monde fût rendue à l'Église et à l'État ». Leur mort paisible sur l'échafaud impressionnera les foules. Elles ont été béatifiées en 1906. Leur vie et leur arrestation ont inspiré plusieurs œuvres (nouvelles, pièces, films, opéras) appelées pour la plupart Dialogues des carmélites.

Saint du jour
Bx Isidore Bakanja
1885-1909

Martyr

Bx Isidore Bakanja - 1885-1909 - Martyr

1854 – 1909
Bienheureux Isidore Bakanja

Laïc, martyr
 

   
Nom civil :  Isidore Bakanja
Nom religieux :  //
   
Naissance :  1885  à Mbilankamba
Décès :  15 août 1909  à Wenga (Busira)
   
Fête :  15 août
Rang de la fête :  //
   
Béatification :  24 avril 1994  à Rome par Jean Paul II
Canonisation :  //
Docteur :  //

 

 

À Wenga, près de Busira au Congo belge, en 1909, le bienheureux Isidore Bankanja, martyr. Devenu chrétien à l’adolescence, il entretint soigneusement sa foi et en témoigna sans peur dans son travail, à tel point que le directeur de la colonie lui fit subir longuement la flagellation en haine de la religion chrétienne et, au bout de quelques jours, Isidore rendit l’âme en pardonnant à son persécuteur.

Éphémérides
L'Inquisition met mise à l'Index les livres en Castillan
1559-08-15
Fondation du Couvent de Médina del Campo
1567-08-15
Fondation du Couvent de Valladolid
1568-08-15
Le Pape Pie XII reconnait officiellement les Instituts séculiers
1948-08-15
1ers vœux au Carmel de Danville
1958-08-15
Parole du jour