Jean De-La-Croix

Québec

 Présentation

Nous sommes une communauté de baptisés laïques appelés par Dieu à vivre une vie contemplative dans le monde, nourris par la spiritualité carmélitaine. Nous formons le noyau de l’Ordre du Carmel avec nos frères carmes et nos sœurs carmélites.

 Photo de famille

À gauche :

1e rangée :  France Sauvageau, Mariette-Lalime Boisvert
2e rangée :  Claude Dugas, Francine Sirois
3e rangée :  Frère Laurent-Marie ocd (assistant)

À droite :

1e rangée :  Rachelle Migneault, Hélène Déry, Alain Brodeur
2e rangée :  Suzanne Racicot, Hugo Ita
3e rangée :  Richard Levasseur, Dany Leclerc, Nadia Turcotte
Absente :  Rita Dumont

 

 Qui sommes-nous ?

La communauté séculière Jean-de-la-Croix est érigée canoniquement depuis 1991. Elle cheminait déjà comme groupe depuis 1984. Depuis ses débuts, les membres ont littéralement baigné dans les écrits de Jean de la Croix, d’abord avec le père Louis de Sainte-Thérèse ocd (Louis Guillet) et ensuite avec Renée Nobert de l’Institut Notre-Dame de Vie. C’est donc tout naturellement que nous avons adopté le nom de « Jean-de-la-Croix ».

Activités de la journée

  • Liturgie des Heures (laudes et vêpres);
  • Célébration eucharistique;
  • Oraison;
  • Partage sur l’Évangile;
  • Deux périodes d’échange sur la spiritualité carmélitaine et la manière de la vivre dans le monde en tant que laïcs, à partir de textes carmélitains lus en continu au cours de l’année.
  • Repas fraternel;
  • Lorsque notre père assistant est présent, il nous donne généralement un enseignement.

 

 Nos rencontres ont lieu :

Pères du Saint-Sacrement
1330, Chemin Ste-Foy
Québec (Québec) G1S 2N5

 Pour informations :

Nadia Turcotte
(418) 822-4028

 Comment vivons-nous ?

Notre engagement

Concrètement, notre communauté se réunit une journée par mois. La prière en commun étant au cœur de notre engagement, elle tient une place de choix dans notre horaire. Deux périodes d’échange autour de textes choisis (généralement issus d’œuvres des saints du Carmel et parfois du Magistère) nous permettent de nous enrichir spirituellement les uns les autres. Une période de partage sur un texte de l’Évangile est également prévue. Cette rencontre mensuelle nous permet de développer une véritable vie fraternelle à travers la prière, les partages, les échanges, sans oublier le moment de détente privilégié que constitue le repas du midi. Cette journée, si brève soit-elle, est un tremplin pour notre engagement dans notre vie séculière de tous les jours. Trois fois par année, nous recevons la visite de notre père assistant qui constitue notre lien direct avec l’Ordre.

Au quotidien, nous nous engageons à vivre dans la dépendance au Christ par le moyen de l’oraison, de la liturgie des Heures et par la pratique des conseils évangéliques. Nous prions de façon particulière pour l’Église et les prêtres. Notre vie communautaire se prolonge tout au long du mois par notre communion dans la prière et se déploie par notre engagement apostolique dans nos milieux respectifs.

Chemin de discernement

La branche séculière du Carmel accueille tous les baptisés qui sont appelés par Dieu à une vie contemplative dans le monde. Avant de pouvoir s’engager de manière définitive dans l’Ordre, le candidat a devant lui un chemin de discernement qui durera environ six ans. Chaque étape du cheminement est soumise au discernement personnel et au discernement du Conseil de la communauté.

Période de regardance (un an) : C’est l’occasion pour la personne de vérifier si ce qu’elle voit vivre dans la communauté et ce qu’elle y vit correspond à l’appel que Dieu lui fait. Si tel semble le cas, la personne intéressée peut demander à commencer une première formation, d’une durée de deux ans.

Première formation (deux ans) : Cette formation permet de s’initier aux fondements de la spiritualité carmélitaine et à la pratique quotidienne de l’oraison. Au terme de cette formation, la personne peut demander à faire une première promesse, temporaire pour trois ans. Elle devient alors officiellement membre de l’Ordre du Carmel.

Deuxième formation (trois ans) : Cette formation permet d’approfondir la spiritualité carmélitaine vécue dans la vie séculière à travers l’enseignement des grandes figures du Carmel. C’est aussi l’occasion de prendre conscience que la vie spirituelle habite graduellement notre vie personnelle: affective, familiale, sociale et communautaire. Au terme de ces trois ans, le membre peut alors accéder à une promesse définitive (pour la vie), toujours après discernement personnel et du Conseil.

Articles les plus populaires
La Paix
21 oct. 2018
Saint du jour
Saint Raphaël Kalinowski
1835-1907

Prêtre religieux

Saint Raphaël Kalinowski - 1835-1907 - Prêtre religieux

1835 – 1907
Saint Raphaël de Saint Joseph
Józef Kalinowski

Prêtre
 
Religieux polonais,
restaurateur du Carmel en Pologne et confesseur.
 

   
Nom civil :  Józef Kalinowski
Nom religieux :  Raphaël de saint-Joseph
  Rafał Kalinowski
Naissance :  1 septembre 1835
Décès :  15 novembre 1907
   
Fête :  19 novembre
Rang de la fête :  "Mémoire obligatoire" au Carmel
   
Béatification :  22 juin 1983
Canonisation :  17 novembre 1991
Docteur :  //

 

Joseph Kalinowski (1835-1907), polonais, né à Vilna, a été officier dans l’armée russe. Amené à commander l’insurrection polonaise en Lithuanie, il est condamné à dix ans de déportation en Sibérie où s’exerce son immense charité. Libéré, il vient à Paris comme précepteur du jeune prince Auguste Czartoryski qui deviendra salésien et sera béatifié. À quarante-deux ans, il entre chez les carmes en Autriche sous le nom de Raphaël de Saint-Joseph et restaure la province carmélitaine de Pologne avec l’aide de deux Pères venus de France.

Éphémérides
Fête de Saint Raphaël de saint Joseph
1835-1907

Fête de Saint Raphaël de saint Joseph

Drapeau Pologne
en Pologne
1835-1907

En ce jour, nous fêtons Saint Raphaël Kalinowski,
(jour proche de sa mort)

Religieux polonais, restaurateur du Carmel en Pologne et confesseur.

Joseph Kalinowski (1835-1907), polonais, né à Vilna, a été officier dans l’armée russe. Amené à commander l’insurrection polonaise en Lithuanie, il est condamné à dix ans de déportation en Sibérie où s’exerce son immense charité. Libéré, il vient à Paris comme précepteur du jeune prince Auguste Czartoryski qui deviendra salésien et sera béatifié. À quarante-deux ans, il entre chez les carmes en Autriche sous le nom de Raphaël de Saint-Joseph et restaure la province carmélitaine de Pologne avec l’aide de deux Pères venus de France.

Lire la suite

Sainte Marie de Jésus-Crucifié fonde la Carmel de Mangalore
1870-11-19

Sainte Marie de Jésus-Crucifié fonde la Carmel de Mangalore

Drapeau Inde
en Inde
19 novembre 1870

 

Arrivée à Mangalore – Indes –, de sœur Marie de Jésus-Crucifié. Partie pour la fondation d'un Carmel dans cette ville en août dernier avec 5 compagnes du Carmel de Pau, elle ne sont que trois à leur arrivée.

Lire la suite

Fondation du Carmel de Québec
1950-11-19

Fondation du Carmel de Québec

Drapeau Canada
au Canada
19 novembre 1950

 

FONDATION du Carmel à Québec par Mère Alphonsine de Marie (Alphonsine Poitras), conventuelle du Carmel de Montréal. La vie régulière commençait dans un monastère neuf mais construit temporairement en partie, faute de ressources. L'important était de fonder.

Lire la suite

Béatification du Père Marie-Eugène
2016-11-19

Béatification du Père Marie-Eugène

Drapeau Vatican
au Vatican
19 novembre 2016

 

Béatification du Père Marie-Eugène, Carme (Henri Grialou) par le Cardinal Angelo Amato à Avignon.

Lire la suite

Parole du jour