Saints Louis et Zélie Martin — Pensées

Parents Martin

1831 – 1877 1823 – 1894
 

 PENSÉES

 


Rendre grâce


« Je tiens à vous dire mes chers enfants, que je suis pressé de remercier et de vous faire remercier le bon Dieu, car je sens, notre famille, quoique très humble, a l’honneur d’être au nombre des privilégiés de notre adorable Créateur. »

Monsieur Martin

 

Les enfants


« Moi j’aime les enfants à la folie. J’étais née pour en avoir… Enfin je désirais en avoir beaucoup afin de les élever pour le ciel. »

Madame Martin

 

Présenter son enfant à Dieu

 

« Seigneur, accordez-moi la grâce que cet enfant vous soit consacré et que rien ne vienne ternir la pureté de son âme. Si jamais il doit se perdre, je préfère que vous le preniez tout de suite. »
 

Madame Martin

 


La confiance et l'abandon

 
« La petite Thérèse me demandait l’autre jour si elle irait au ciel ? Je lui ai dit que oui si elle était bien sage, elle me répond : “Oui, mais si je n’étais pas mignonne, j’irais dans l’enfer… mais moi je sais bien ce que je ferais, je m’envolerais avec toi qui serais au Ciel, comment que le bon Dieu ferait pour me prendre ?… tu me tiendrais bien fort dans tes bras ?” J’ai vu dans ses yeux qu’elle croyait positivement que le bon Dieu ne lui pouvait rien si elle était dans les bras de sa mère. »

Madame Martin

 


Un regard de père

 
« S’approchant d’un mur peu élevé, il me montra de petites fleurs blanches semblables à des lys en miniature et prenant une de ces fleurs, il me la donna, m’expliquant avec quel soin le bon Dieu l’avait fait naître et l’avait conservé jusqu’à ce jour : en l’entendant parler, je croyais écouter mon histoire tant il y a de ressemblance entre ce que Jésus avait fait pour sa petite fleur et la petite Thérèse. Je reçus cette fleurette comme une relique et je vis qu’en voulant la cueillir Papa avait enlevé toutes ses racines sans les briser… C’était bien cette même action que Papa venait de faire pour moi, en me permettant de gravir la montagne du Carmel et de quitter la douce vallée témoin de mes premiers pas dans la vie. »

Manuscrit A

 


Un père appuie son enfant

 
« Monseigneur croyant être agréable à Papa essaya de me faire rester encore quelques années auprès de lui, aussi ne fut-il pas peu surpris et édifié de le voir prendre mon parti, intercédant pour que j’obtienne la permission de m’envoler à 15 ans. »

Manuscrit A

 

Saint du jour
Sainte Marie-Madeleine de Pazzi
1566-1607

Vierge

Sainte Marie-Madeleine de Pazzi - 1566-1607 - Vierge

1566 – 1607
Sainte Marie Madeleine de Pazzi

Vierge
 
Religieuse italienne de l'ancienne observance,
grande mystique
 

   
Nom civil :  Catherine de Pazzi
Nom religieux :  Marie Madeleine de Pazzi
  Maria Maddalena de 'Pazzi'
Naissance :  2 avr 1566
Décès :  25 mai 1607
   
Fête :  25 mai
Rang de la fête :  Solennité au Carmel
   
Béatification :  8 mars 1626
Canonisation :  22 avr 1669
Docteur :  //

 

Les Manuscrits de Marie-Madeleine de Pazzi (1566-1607) nous renseignent sur sa vie mystique qui marqua profondément ses sœurs du Carmel de Florence où elle mena une vie cachée de prière et de renoncement durant 25 ans. Préoccupée, elle aussi, de la réforme de l’Église, c’est par le renouveau spirituel qu’elle y travailla.

Éphémérides
Fête de Bse Marie-Madeleine de Pazzi
1566-1607
Parole du jour