Bse Anne de Saint-Barthélemy — Pensées

1549 – 1626

 PENSÉES

 


Le vœu d'obéisance


« Nous n'avons rien de meilleur à donner à Dieu que la volonté. Il fait le même cas des petites choses faites par obéissance que des grandes, car il n'en regarde pas la grandeur, mais l'amour qu'on y apporte et le renoncement à soi-même. »

 

 


Le vœu de chasteté

« Soyons vigilantes, ayons toujours dans nos âmes l'huile de la pureté et croyons qu'il veut toujours nous voir exercées et que cette huile brûle toujours. C'est Sa Majesté qui dépense le plus d'huile par l'amour qu'il nous témoigne et par le désir qu'il suscite en nous d'aimer le trésor caché. »

 

 


Le vœu de pauvreté

 « La parole de Dieu ne peut manquer de se réaliser, et il promet que tous ceux qui garderont la pauvreté seront bienheureux. La pauvreté consiste à savoir se mépriser soi-même et toutes les créatures ; et à sortir de soi si totalement qu'il ne nous reste aucune trace d'amour-propre. Il n'y a pas de meilleure marque de pauvreté et d'humilité que l'obéissance. »

 

 


L'observance religieuse

 
« La mortification extérieure ne vous servira guère si elle n'est pas réglée par l'humilité et la mortification intérieure. Que Dieu nous la donne, avec la lumière pour connaître ce qui nous manque. Marchons dans la crainte de Dieu et dans la sainte humilité. Les erreurs commises par pure faiblesse, il les pardonne aussitôt, mais la tiédeur en amour, surtout persistante, cela lui déplaît beaucoup. La connaissance de nous-mêmes et l'espérance fondée sur la foi en ses paroles, c'est notre vie. »

 

 


Le silence

 
« Voyons en Sa Majesté une chose à admirer, parmi toutes ses autres actions : le grand silence avec lequel il opérait tous les mystères de notre Rédemption. À son exemple, gardons notre silence pour son amour. Faisons nos œuvres pour lui seul, en silence ; c'est ce qui importe le plus. Notre-Seigneur lui-même dit qu'il parlera en secret aux humbles de cœur… »

 

 


La récréation


« La charité, en effet, couvre les fautes s'il y en a, et l'amitié fait oublier les amertumes et les peines qui peuvent se présenter ; tout se change en vertu et en amour mutuel. Si la rigueur n'est pas accompagnée de prudence, on y renoncera au bon moment. »

 

 


La formation des novices

 
« Si on les conduit avec prudence et amour, on obtiendra qu'elles prennent les amertumes pour des douceurs. Il est bon de leur parler avec franchise et de leur dire quelquefois nos propres fautes ou quelques-unes de nos tentations, pour leur donner le courage d'avouer les leurs. Quand on enseigne la vertu en paroles, si les œuvres ne se voient pas, on l'enseigne mal. Toute la rigueur de la vie religieuse, on peut la montrer par l'amour et par l'exemple mieux que par la rigueur et les menaces. »

 

 

Saint du jour
Bse Maria Mercedes Prat
1880-1936

Vierge et martyre

Bse Maria Mercedes Prat - 1880-1936 - Vierge et martyre

1880 – 1936
Bienheureuse Maria Mercedes Prat

Vierge et martyre
 
Religieuse espagnole de la Compagnie de Sainte Thérèse de Jésus,
martyre de la Guerre civile espagnole
 

   
Nom civil :  Maria Mercedes Prat
Nom religieux :  Maria Mercedes du Cœur de Jésus
   
Naissance :  6 mars 1880
Décès :  23 juillet 1936
   
Fête :  24 juillet
Rang de la fête :  "Mémoire facultative" au Carmel
   
Béatification :  29 avril 1990
Canonisation :  //
Docteur :  //

 

Maria Mercedes Prat (1880-1936) est entrée le 27 août 1904 dans la Compagnie de sainte Thérèse de Jésus. Enseignante, elle exerce sa profession avec grand dévouement dans un don total à Dieu et à ses frères. Lors de la guerre civile, elle est arrêtée puis fusillée à Barcelone, le 23 juillet 1936. Elle meurt le lendemain, pardonnant à ses bourreaux.

Éphémérides
Fête de Bse Maria Mercedes Prat
1880-1936
Fête des Bses carmélites martyres de Guadalajara
1936-1936
Parole du jour