St-Joseph

Trois-Rivières

 Présentation

En 2018, la communauté séculière carmélitaine Saint-Joseph de Trois-Rivières compte environ 15 membres qui ont fait leur Promesse définitive et de nouveaux membres en formation. Elle se compose de femmes et d'hommes, célibataires ou mariés qui sont sur le marché du travail ou retraités, de provenance universitaire ou formés à l'école de la vie!

La communauté séculière Saint-Joseph tient ses activités au Couvent des Carmes situé à côté du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, ce qui procure un environnement très inspirant. Répondant à l’appel de Dieu, sa vie s'alimente à partir de réunions mensuelles où les sujets abordés se rattachent directement à la spiritualité du Carmel thérésien. La réunion débute, à la chapelle du Couvent des Carmes*, par la célébration eucharistique suivie de l’oraison.

 Photo de famille

De gauche à droite :

1e rangée :  Jocelyne Rivard, Bernadette Guilmette, Rita Carbonneau, Jacqueline Lemay, Noëlla Lemieux, Françoise Bertrand
2e rangée :  Marcel Cloutier, Manon Dessureault, Raymonde Paquin, Céline Buisson, Claudette Plourde, Christianne Caron
3e rangée :  Frère Stéphane Robert ocd, assistant
   

 Qui sommes-nous ?

Notre Ordre étant marial, la dévotion à la Vierge Marie, Notre-Dame du Mont Carmel, occupe une place de premier choix. Nous considérons la Vierge Marie comme notre Mère, notre Soeur et notre Reine. Nous privilégions l’humilité, la docilité à l’Esprit-Saint et la disponibilité à la Volonté de Dieu comme la Vierge Marie nous en a donné l’exemple. Nous nous disposons à vivre les vertus théologales de Foi, d’Espérance et de Charité.

Saint-Joseph est le patron de notre communauté, la première communauté séculière au Québec, comme il en a été pour la première fondation de sainte Thérèse d’Avila. Patron de la vie intérieure, maître de l’oraison et du silence, nous dit la sainte, saint Joseph est le protecteur du Carmel et de l’Église.

L'approfondissement de l'oraison avec les saints (es) du Carmel, l’étude des Oeuvres de nos trois Docteurs de l’Église, sainte Thérèse de Jésus, saint Jean de la Croix et sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus ouvre à la dépendance à Jésus-Christ et à la mise en pratique des conseils évangéliques.

Ainsi se développe et s’enracine la confiance absolue en l'amour de Dieu.

«Dieu seul suffit», sainte Thérèse d’Avila.
«C’est sur l’amour que nous serons jugés», saint Jean de la Croix.

                       
     
                               

 Nos rencontres ont lieu :

Couvent des Carmes
600, rue Notre-Dame Est
Trois-Rivières (Québec) G8T 4G8

 Pour informations :

Jocelyne Rivard
(819) 537-5177

 

 Comment vivons-nous ?

 

«La confiance, rien que la confiance», sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus

La vie d’un séculier au Carmel consiste à :
la pratique de l'oraison
la méditation de la Parole de Dieu,
la lecture spirituelle quotidienne
la liturgie des heures
la messe (quotidienne si possible)
le chapelet , etc.
l’apostolat

La charité fraternelle

Lors du déroulement des réunions, les membres peuvent exercer la charité par le moyen de l’entraide dans l'esprit de la Règle de vie ainsi que fraterniser au moment des repas pris en commun. De même, la charité se vit dans leur quotidien et dans leur milieu respectif.

La formation des membres

Après avoir célébré, en 2015, avec tout l’Ordre du Carmel, le Ve Centenaire de la naissance de la réformatrice du Carmel, sainte Thérèse d’Avila, en étudiant pendant cinq ans ses Oeuvres, nous nous penchons, en ce moment, sur saint Jean de la Croix.

Les saints et saintes du Carmel dont sainte Élisabeth de la Trinité, sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix (Édith Stein) sont l’objet d’études et d’échanges fructueux lors des enseignements donnés par notre frère assistant et, occasionnellement, par des membres.

L'étude de nos Constitutions ainsi qu’un regard sur les étapes de la croissance spirituelle sont des sujets également abordés dans le but d'assurer la formation continue des membres.

Les réunions commencent à 9h par la messe, au Couvent des Carmes, suivie de l’oraison et se terminent par les Vêpres et le chant du Salve Regina.

La responsable de formation réunit, une fois par mois, pour l’étude de la spiritualité carmélitaine, les membres en voie de prononcer leur Promesse temporaire, et éventuellement, leur Promesse définitive.

La retraite annuelle

La communauté a l'occasion de se ressourcer lors de la retraite annuelle donnée par un frère carme. Une fin de semaine en silence permet alors de se recentrer sur le Christ, de se resituer face à son engagement et de se nourrir d'un enseignement particulièrement riche.

L'apostolat / Le zèle apostolique

À la suite du prophète Élie, «Je brûle d’un zèle jaloux pour Yahvé Sabaoth», plusieurs participent activement à la vie de la société et s’impliquent dans le service de l’Église au niveau de la paroisse ou du diocèse. Des participations à la liturgie, à l'animation du chant, aux conseils de la pastorale, à la visite des malades, aux initiations sacramentelles, aux organismes caritatifs, etc., constituent autant de façons de rendre concret l'appel à l'apostolat.

Dans la vocation ecclésiale au Carmel, l’oraison et l’apostolat sont inséparables.

La Communauté Saint-Joseph, avec l'aide de l'Esprit d'Amour et de Vérité, vise à actualiser son témoignage de foi sous la protection de la Vierge Marie, «Fleur du Carmel».

Articles les plus populaires
La Paix
21 oct. 2018
Saint du jour

Pas de saint du carmel ce jour

Éphémérides
Naissance de la future fondatrice du Carmel de Québec
1893-12-17

Naissance de la future fondatrice du Carmel de Québec

Drapeau Canada
au Canada
17 décembre 1893

 

Naissance à Lawrence, Massachusetts – États-Unis – d'Alphonsine Poitras, Mère Alphonsine de Marie, future fondatrice du Carmel de Québec.

Lire la suite

Malgré la guerre les Carmélites choisissent de rester au Vietnam
1950-12-17

Malgré la guerre les Carmélites choisissent de rester au Vietnam

Drapeau Vietnam
au Vietnam
17 décembre 1950

 

Lettre de Mère Marie du Sauveur (Carmel de Bui-Chù) à sa sœur et marraine Mme Émile Simard : « Le Tonkin est en danger… les Dames françaises et leurs enfants quittent le pays, c'est une loi ; les sœurs de St-Paul retournent en France, les Pères Rédemptoristes sont à faire leurs caisses pour aller du côté de l'Annam et voilà que j'apprends que nos Mère françaises du Carmel de Hanoï vont partir aussi… Quand à nous, nous suivons l'avis de Monseigneur. Notre évêque est venu et a demandé « Vous voulez partir ? » — « Non excellence » fut la réponse. Je lui ai demandé de prendre la décision et que nous aurions la grâce de l'Obéissance. Il nous a dit alors, avec bonté et fermeté : « Restez ici bien tranquilles et si vous avez le martyr, alors tant mieux ». Dieu qui maintient les événements du monde, Lui Seul sait, ce que nous réserve l'avenir et nous sommes entre ses mains… » (Histoire du Carmel de Danville)

Lire la suite

Parole du jour