Laudem Gloriae

Rouyn-Noranda

 Présentation

En 1993 à plus de 1000 Km de Montréal à Timmins en Ontario, des sessions de Vie intérieure d'après les enseignements de Thérèse d'Avila allaient semer chez des laïcs un désir profond pour le Carmel.

C'est en mars 2001 qu'une laïque allait faire une demande au Carmel de Montréal, dans une première tentative de former un groupe séculier carmélitain dans le nord ontarien. Le projet pourra se réaliser quand le Seigneur réunira deux âmes sœurs au Carmel. Ce sera en mars 2004 sous la direction du Conseil de Coordination et de France Sauvageau ocds, qu'elles commenceront à se pencher sur les Constitutions, les enseignements des pères carmes, ceux de Thérèse de Jésus, d'Élisabeth de la Trinité et des Saints de l'Ordre, tout en considérant profondément la Parole de Dieu au sein de la Liturgie de l'Église. Elles se réunissaient autour de la Table eucharistique, priaient l'Office divin, et faisaient oraison en Église.

C'est en septembre 2002 que le Seigneur allait attirer une laïque de Rouyn-Noranda qui fut admise comme regardante dans la Communauté Notre-Dame du Mont-Carmel à plus de 680 km de distance.

Ce sera plus tard en automne 2006 que des personnes de Timmins et de Rouyn-Noranda croiseront leur route par l'entremise d’un frère carme ocd. Des frères et sœurs au Carmel allaient être appelés à bâtir une communauté séculière carmélitaine dans le nord, à quelques 846 km de la source de la grande métropole québécoise.

Il faudra beaucoup de persévérance et bien des démarches pour établir un petit groupe qui pourrait devenir un jour la communauté du nord ontarien et québécois uni sous Laudem Gloriae.

 Photo de famille

De gauche à droite :

1e rangée :  Pauline Tremblay, Bernadette Miron, Père Robert-Paul (assistant), Linda Audette
2e rangée :  Madeleine GacDougall, Lise-Robert Naud, Diane Mongrain, Fernand Picard, Denise Roy

 Qui sommes-nous ?

À la suite du Christ dans le Carmel thérésien séculier, vivre en présence de Dieu, voilà le chemin de la vie du Carmel. Tout baptisé peut y prétendre humblement. Ils sont des laïcs au Carmel parce que Dieu les y appelle. Cet appel est ressenti comme :

Un attrait dominant et croissant pour une prière silencieuse, dans laquelle « l'âme cherche à être attentive à Dieu avec amour » Jean de la Croix

Un besoin de puiser dans l'union à Dieu la force et la grâce de lui demeurer fidèle dans les travaux et les services de la vie quotidienne, ainsi que dans l'attention aux autres (Vives Flammes, no 159).

 Nos rencontres ont lieu :

Accueil Notre-Dame-du-Sourire
891, rue Perreault Est
Rouyn-Noranda (Québec) J9X 5H5

 Pour informations :

Fernand Picard
(819) 860-3142

 Comment vivons-nous ?

À la suite du Christ dans le Carmel thérésien séculier, vivre en présence de Dieu, voilà le chemin de la vie du Carmel. Tout baptisé peut y prétendre humblement. Ils sont des laïcs au Carmel parce que Dieu les y appelle. Cet appel est ressenti comme :

Un attrait dominant et croissant pour une prière silencieuse, dans laquelle « l'âme cherche à être attentive à Dieu avec amour » Jean de la Croix

Un besoin de puiser dans l'union à Dieu la force et la grâce de lui demeurer fidèle dans les travaux et les services de la vie quotidienne, ainsi que dans l'attention aux autres (Vives Flammes, no 159).

Témoin de l'expérience de Dieu

 «La vocation du Carmel thérésien consiste à vivre dans la dépendance de Jésus-Christ « méditant jour et nuit la loi du Seigneur et veillant dans la prière » (Ps 1,2). Fidèle à ce principe originel de la Règle Primitive, Sainte Thérèse a fait de l'oraison le fondement et l'activité primordiale de sa famille religieuse. L'oraison doit donc imprégner toute l'existence du séculier du Carmel pour l'aider à cheminer en présence du Dieu vivant (cf. 1 Rois 18, 14), et ce, par la pratique constante de la foi, l'espérance et la charité, afin que toute sa vie devienne oraison et recherche l'union à Dieu. Le but est de faire l'expérience de Dieu dans l'expérience de la vie ; il s'agit en fait d'être des contemplatifs dans l'oraison et aussi dans l'accomplissement de sa propre mission.» Constitutions des Carmes déchaux séculiers

«Reconnaissez que le Seigneur est Dieu : Il nous a faits, et nous sommes à lui, Nous, son peuple, son troupeau. Venez dans sa maison lui rendre grâce, Dans sa demeure chanter ses louanges; Rendez-lui grâce et bénissez son nom!» Psaume 99, 3-4

Élie dans la tradition carmélitaine

«Le prophète Élie représente la tradition du Carmel. Il est celui qui inaugure la pratique de la vie en présence de Dieu, qu'il recherche dans la solitude et le silence, avec zèle. Le séculier vit la dimension prophétique de la vie chrétienne et de la spiritualité carmélitaine, propageant la loi du Dieu d'amour et de vérité au milieu du monde. Pour ce faire, il prête sa voix à ceux qui ne peuvent exprimer par eux-mêmes cet amour et cette vérité.» Constitutions des Carmes déchaux séculiers

Avec Marie

«Pour les séculiers du Carmel, la Vierge Marie est toujours présente de manière particulière, comme modèle de fidélité à l'écoute du Seigneur, et au service de Dieu et des autres. Marie est un idéal et une source d'inspiration (...) de même qu'elle donne vie à la spiritualité du Carmel thérésien, sa présence en imprègne son apostolat.» Constitutions des Carmes déchaux séculiers

Au service du dessein de Dieu

 «Oraison et apostolat sont inséparables quand ils sont authentiques. En soulignant que le but de l'oraison est «la naissance des bonnes oeuvres», sainte Thérèse rappelle à tout l'Ordre séculier que les grâces reçues doivent toujours produire un effet sur celui qui les reçoit.» Constitutions des Carmes déchaux séculiers

Le dynamisme apostolique de Laudem Gloriae : MISSION OCDS

La principale activité apostolique est la prière.

Engagement dans l'église

Un projet commun au groupe est le parrainage des œuvres missionnaires déjà établies en Côte d’Ivoire et au Sénégal.  Des chapelets sont fabriqués par les membres et dans les milieux scolaires pour ensuite être vendus au profit des carmes et carmélites en mission.  Également les chapelets fabriqués ainsi que d’autres articles religieux sont ramassés et envoyés en Côte d'Ivoire pour soutenir un missionnaire dans son apostolat auprès des jeunes africains.

Pour de plus amples renseignements sur ces projets d’entraide missionnaire, veuillez communiquer avec :             

Courriel : littleoneshine@gmail.com                                  Courriel : madom7591@gmail.com
Téléphone : 705.288.8815 (Linda)                                    Téléphone : 705.672.2060 (Madeleine)
Projet d’entraide missionnaire (Sénégal)                           Projet d’entraide missionnaire (Côte d’Ivoire)

La vie Fraternelle

La rencontre mensuelle comporte les éléments suivants :

Un temps de prière – Liturgie des Heures, Oraison
Un temps d'accueil et d'informations
Un temps de formation et d’étude avec partage et échange spirituel
Célébration Eucharistique
Repas fraternel
Une retraite annuelle

La journée mensuelle est tenue à Rouyn-Noranda unissant des personnes des régions de Timmins, Haileybury, Ville-Marie, Rouyn-Noranda et Val d’Or. Un père carme voit le groupe, le visite, et le guide.

Notre engagement personnel

Le séculier du Carmel s'engagera à consacrer tous les jours un certain temps à l'oraison (.) Se tenir immobile devant Dieu afin de mieux cheminer dans le monde. Le séculier consacrera également des temps forts à la prière.

« Ma mission sera d'attirer les âmes en les aidant à sortir d'elles pour adhérer à Dieu par un mouvement tout simple et tout amoureux, et de les garder en ce grand silence du dedans qui permet à Dieu de s'imprimer en elles. »

Sainte Élisabeth de la Trinité

Quand le Seigneur nous conduisait sur cette voie du silence, Il nous envoyait aussi une guide, la bienheureuse Élisabeth de la Trinité. Sa mission d'attirer les âmes dans ce grand silence du dedans a été reconnue chez des séculiers du Grand Nord. Si nous avons pu y adhérer, c'est parce qu'elle se faisait présente pour nous aider et nous y attirer!

Articles les plus populaires
La Paix
21 oct. 2018
Saint du jour
Saint Raphaël Kalinowski
1835-1907

Prêtre religieux

Saint Raphaël Kalinowski - 1835-1907 - Prêtre religieux

1835 – 1907
Saint Raphaël de Saint Joseph
Józef Kalinowski

Prêtre
 
Religieux polonais,
restaurateur du Carmel en Pologne et confesseur.
 

   
Nom civil :  Józef Kalinowski
Nom religieux :  Raphaël de saint-Joseph
  Rafał Kalinowski
Naissance :  1 septembre 1835
Décès :  15 novembre 1907
   
Fête :  19 novembre
Rang de la fête :  "Mémoire obligatoire" au Carmel
   
Béatification :  22 juin 1983
Canonisation :  17 novembre 1991
Docteur :  //

 

Joseph Kalinowski (1835-1907), polonais, né à Vilna, a été officier dans l’armée russe. Amené à commander l’insurrection polonaise en Lithuanie, il est condamné à dix ans de déportation en Sibérie où s’exerce son immense charité. Libéré, il vient à Paris comme précepteur du jeune prince Auguste Czartoryski qui deviendra salésien et sera béatifié. À quarante-deux ans, il entre chez les carmes en Autriche sous le nom de Raphaël de Saint-Joseph et restaure la province carmélitaine de Pologne avec l’aide de deux Pères venus de France.

Éphémérides
Fête de Saint Raphaël de saint Joseph
1835-1907

Fête de Saint Raphaël de saint Joseph

Drapeau Pologne
en Pologne
1835-1907

En ce jour, nous fêtons Saint Raphaël Kalinowski,
(jour proche de sa mort)

Religieux polonais, restaurateur du Carmel en Pologne et confesseur.

Joseph Kalinowski (1835-1907), polonais, né à Vilna, a été officier dans l’armée russe. Amené à commander l’insurrection polonaise en Lithuanie, il est condamné à dix ans de déportation en Sibérie où s’exerce son immense charité. Libéré, il vient à Paris comme précepteur du jeune prince Auguste Czartoryski qui deviendra salésien et sera béatifié. À quarante-deux ans, il entre chez les carmes en Autriche sous le nom de Raphaël de Saint-Joseph et restaure la province carmélitaine de Pologne avec l’aide de deux Pères venus de France.

Lire la suite

Sainte Marie de Jésus-Crucifié fonde la Carmel de Mangalore
1870-11-19

Sainte Marie de Jésus-Crucifié fonde la Carmel de Mangalore

Drapeau Inde
en Inde
19 novembre 1870

 

Arrivée à Mangalore – Indes –, de sœur Marie de Jésus-Crucifié. Partie pour la fondation d'un Carmel dans cette ville en août dernier avec 5 compagnes du Carmel de Pau, elle ne sont que trois à leur arrivée.

Lire la suite

Fondation du Carmel de Québec
1950-11-19

Fondation du Carmel de Québec

Drapeau Canada
au Canada
19 novembre 1950

 

FONDATION du Carmel à Québec par Mère Alphonsine de Marie (Alphonsine Poitras), conventuelle du Carmel de Montréal. La vie régulière commençait dans un monastère neuf mais construit temporairement en partie, faute de ressources. L'important était de fonder.

Lire la suite

Béatification du Père Marie-Eugène
2016-11-19

Béatification du Père Marie-Eugène

Drapeau Vatican
au Vatican
19 novembre 2016

 

Béatification du Père Marie-Eugène, Carme (Henri Grialou) par le Cardinal Angelo Amato à Avignon.

Lire la suite

Parole du jour